Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

86 % des non-fumeurs qui adoptent la vapoteuse sont âgés de 12 à 24 ans

De nouvelles données de Statistique Canada révèlent les méfaits du vapotage

durée 09h00
21 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Plusieurs groupes luttant contre les cancers, les maladies cardiaques et les dépendances s’unissent pour tirer à boulets rouges contre l’industrie du vapotage.

Appuyés par de toutes nouvelles données en provenance de Statistique Canada, ces groupes dénoncent le fait que le vapotage crée davantage de nouveaux accrocs qu’il n’aide d’anciens fumeurs à décrocher.

Selon les chiffres dévoilés lundi, entre 2017 et 2021, on dénombrait une hausse de 48 700 anciens fumeurs ayant décidé de se tourner vers les vapoteuses. Or, au cours de la même période, ce sont 61 500 non-fumeurs qui ont succombé au charme des saveurs et du marketing de l’industrie de la cigarette électronique.

La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac (CQCT) a obtenu des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, menée par Statistique Canada, à laquelle ont participé 7350 répondants du Québec. Elle a ensuite confié le mandat d’étudier les chiffres à la firme privée Groupe d’Analyse.

C’est ainsi que la CQCT dresse un autre constat. Depuis que les produits de vapotage contenant de la nicotine sont disponibles en vente libre au pays, la proportion de non-fumeurs québécois qui en consomment a plus que doublé.

Et comme le dénoncent les organismes de lutte contre le tabagisme depuis un bon moment déjà, ce sont bel et bien les adolescents qui sont le public cible de l’industrie. Toujours d’après les données de Statistique Canada, 86 % des non-fumeurs qui adoptent la vapoteuse sont âgés de 12 à 24 ans. En nombre absolu, ce sont 100 810 non-fumeurs âgés de 12 à 24 ans qui ont commencé à fumer la cigarette électronique au Québec.

De l’avis de la porte-parole de la CQCT, Flory Doucas, ces données montrent clairement que «la commercialisation des cigarettes électroniques a causé plus de torts que d’avantages et ce sont les adolescents et jeunes adultes qui en sont les grands perdants», a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis à La Presse Canadienne.

La coalition n’est pas seule à mener cette bataille. Plusieurs autres groupes appuient la démarche, soit la Société canadienne du cancer, Cœur + AVC, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, l'Association pulmonaire du Québec, le Réseau du sport étudiant du Québec et la Fédération des comités de parents du Québec.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 février 2024

Les 55 ans et plus occupent maintenant plus d'un million d'emplois au Québec

Les personnes âgées de 55 ans et plus viennent de dépasser le cap du million d'emplois au Québec. En 2023, elles occupaient 1 000 500 emplois comparativement à 961 000 en 2022, révèle mardi l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) dans son Bilan annuel du marché du travail pour 2023. Ces travailleurs âgés de 55 ans et plus occupent ...

20 février 2024

Bilan 2023 au Québec: taux d'emploi et taux d'activité inégalés pour les femmes

Les taux d'activité et d'emploi des femmes au Québec ont atteint en 2023 le niveau le plus élevé depuis que ces statistiques sont compilées, soit depuis 1976, révèle mardi l'Institut de la statistique du Québec.  L'ISQ, qui vient de publier son Bilan annuel du marché du travail pour 2023, précise en effet que le taux d'emploi des femmes, ...

20 février 2024

Rappel du vaporisateur nasal APO-Mometasone

La société pharmaceutique Apotex rappelle deux lots d'un vaporisateur nasal sur ordonnance en raison d'une possible contamination bactérienne. Le vaporisateur nasal APO-Mometasone est prescrit pour les symptômes d'allergies nasales chez les enfants, pour la sinusite chez les patients âgés de 12 ans et plus et pour les polypes nasaux chez les ...