Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 février 2018 - 11:13

Une invitation à prendre soin de soi !

28e Semaine nationale de prévention du suicide

Par Salle des nouvelles

Le Collège Lionel-Groulx a tenu diverses activités qui s’inscrivaient dans la 28e Semaine nationale de prévention du suicide, qui avait lieu du 5 au 9 février. L’importance de parler du suicide, de renforcer les façons de prendre soin de soi au quotidien était au cœur de toutes les actions mises de l’avant.

La programmation de la Semaine a été lancée avec la distribution de chocolats chauds, de galettes d’avoine et d’épingles à linge dont l’inscription disait « Tu es important pour moi. Faites circuler ». Plus de 500 personnes, étudiantes et employées, ont ainsi été accueillies par les membres de l’équipe psychosociale du Collège et les sentinelles. Cette année, 30 membres du personnel et quelques étudiants engagés sont devenus des sentinelles. Ils sont formés pour repérer des personnes en détresse et les référer aux ressources du milieu et communautaires.

Le documentaire BYE, de l’homme d’affaires Alexandre Taillefer, a été diffusé aux étudiants. S’en est suivi un échange avec un intervenant du Centre de prévention du suicide Le Faubourg, un organisme communautaire qui veille à prévenir le suicide et ses impacts dans la région des Laurentides. Des concours Facebook #JePrendsSoinDeMoi ont également été organisés et un espace zen a été aménagé au Carrefour étudiant du Collège.

« C’est une semaine que je considère comme importante parce qu’elle a un impact direct sur le bien-être de nos étudiants, estime Steve Bastien, intervenant social au Collège. C’est la première fois, en 15 ans, que nous avons autant de sentinelles au Collège Lionel-Groulx. C’est donc plus de gens qui ont le goût de s’impliquer volontairement pour la prévention du suicide. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.