Publicité
11 octobre 2019 - 06:00

Action sociale

La Nuit des Sans-Abris à Mirabel, un moment de partage et de solidarité

Par Salle des nouvelles

C’est le 18 octobre prochain, entre 19h et minuit, qu’aura lieu la 3e édition officielle de la Nuit des Sans-abri à Mirabel.

Cette année, le site du «Skatepark» du secteur de Saint-Janvier a été choisi comme pied à terre pour l’évènement. Comme les années précédentes, le comité offrira une panoplie d’activités afin de sensibiliser la population face aux enjeux liés à l’itinérance et ses différents visages.

 

Prestation de danse de la Team Unified, discussion et hot-dogs

Kiosques, témoignages, chansonnier, etc. seront au rendez-vous. De plus, breuvage chaud et soupe seront servis afin de tenir les visiteurs au chaud. La troupe de danse Team Unified offrira encore cette année une prestation toute spéciale, afin de souligner la cause à leur façon. La Nuit sera précédée à 17h par une vente de hot-dog au profit du Centre d’hébergement multi-services de Mirabel, organisme qui accueille des jeunes en situation d’itinérance.

La Nuit des Sans-abri (NSA) est un évènement annuel visant à sensibiliser le public aux réalités des personnes itinérantes et à risque de l'être. Soulignée au Québec depuis 1984, chaque automne, plusieurs organismes communautaires œuvrant auprès des sans-abri organisent simultanément des vigiles de solidarité partout dans la province. Cet évènement souhaite offrir un espace de rencontres et de mixité sociale entre tous les membres de la communauté, indifféremment de leur statut social. C’est une occasion unique pour s’informer sur l’itinérance et remettre en question les préjugés.

 

L'événement aura lieu au 13908 boul. Curé-Labelle, Mirabel (entrée par le stationnement de l’église Saint-Janvier). Pour plus d’information, consulter la page Facebook de la Nuit des Sans-Abri Mirabel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.