Publicité
12 février 2020 - 11:33

Le maire de Mirabel fait le point sur sa santé

Par Salle des nouvelles

Le maire de Mirabel Jean Bouchard s’est présenté à la séance publique du conseil hier, en toute transparence avec les citoyens, sur sa condition de santé et sur les prochaines étapes liées à sa convalescence.

Aux côtés de son équipe de conseillers, qu’il qualifie de « forte et solide », M. Bouchard a réitéré que l’opération qu’il a subie au cerveau le 21 janvier dernier, à l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, s’est bien déroulée.

Il a aussi confirmé que selon les résultats pathologiques obtenus, la cause du malaise qu’il a subi est une tumeur, pour laquelle il entreprendra dès les prochains jours des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

Alors qu’il entame cette nouvelle étape importante de sa convalescence, M. Bouchard dit se sentir en forme moralement, et même physiquement. Il se montre extrêmement combatif et déterminé à recouvrer la santé.

« J’entreprends présentement un combat et je l’envisage en nombre de round que je compte gagner, un à un! », a-t-il affirmé, avec conviction.

M. Bouchard a tenu, encore une fois, à remercier tous ceux et celles qui lui témoignent du soutien et qui l’aident, depuis plusieurs semaines, à trouver l’énergie de combattre.

Les membres du conseil et les employés municipaux sont tous unis derrière M. Bouchard dans cette épreuve. Ils ne peuvent que saluer et être inspirés par le courage et l’esprit combatif dont il fait preuve.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.