Publicité
20 mars 2020 - 12:45

PANDÉMIE- COVID-19

Sainte-Anne-des-Plaines abolit les frais d'intérêts pour les retards de paiements des taxes

Par Salle des nouvelles

Dans les circonstances extraordinaires en lien avec l’évolution de la Covid-19, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines souhaite mettre en place les mesures nécessaires pour adoucir les conséquences financières de cette crise sur ses citoyens. Ainsi, la Ville abolit les frais d’intérêts pour les retards de paiements des taxes municipales en lien avec l’échéance du 6 mai 2020, et des droits de mutation facturés à partir du 20 mars 2020 et ce, tous deux, jusqu’au 31 juillet 2020.

« Nous croyons qu’il est nécessaire dans les circonstances de réduire la pression sur les familles et les citoyens afin de soutenir le plus grand nombre d’Anneplainoises et d’Anneplainois dans cette tempête. Ces mesures permettront de donner un peu d’air à certaines familles devant jongler avec des impacts financiers majeurs et des bouches à nourrir. Nous sommes de tout cœur avec elles », a souligné Guy Charbonneau, le maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines.

Les citoyens qui n’acquitteront pas leurs taxes dues à l’échéance du 6 mai ou leurs droits de mutation facturés à partir du 20 mars ne cumuleront aucun intérêt, et ce jusqu’au 31 juillet 2020. Cette mesure pourrait se prolonger suivant les prochains développements. La Ville reste à l’affut de l’évolution de la situation et assure aux citoyens qu’elle fera preuve de solidarité et de flexibilité pour la suite des choses, de manière à soutenir les citoyens faisant face à une période plus difficile.

Pour ceux et celles qui auraient déjà envoyé des chèques postdatés et qui souhaitent les interrompre, vous pouvez communiquer directement au service des finances à ce numéro : 450 478-0211 #2023 ou par courriel à [email protected] en précisant vos coordonnées (nom, adresse et téléphone).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.