Publicité
20 mars 2020 - 13:29

PANDÉMIE- COVID-19

Desjardins augmente la limite de paiement sans contact à 250 $

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans la foulée des recommandations des autorités gouvernementales dans le contexte de la COVID-19, le Mouvement Desjardins annonce de nouvelles mesures pour contribuer à limiter la propagation du virus. Dès aujourd’hui, la coopérative augmente la limite de paiement sans contact à 250 $ sur les terminaux de paiement Desjardins, plutôt que 100$.

Cette augmentation temporaire s'appliquera aux détenteurs de carte de crédit Desjardins dans les pharmacies, les épiceries et les dépanneurs. Ce sont ainsi 6 000 commerçants qui bénéficieront de cette mesure.

Alors que de nombreux commerces ont annoncé des fermetures temporaires, d'autres commerces qui offrent des produits essentiels observent une augmentation importante de leur achalandage. Desjardins espère que cette annonce permettra de réduire de façon importante les contacts entre les clients et les employés ainsi qu'entre les clients et les terminaux de paiements, tout en contribuant à réduire les files d'attente.

D'autres mesures pourraient être annoncées par Desjardins en fonction de l'évolution de la situation, comme étendre l'augmentation de limite aux détenteurs de carte de débit Desjardins.

« Sensible aux préoccupations de ses membres et de ses clients, Desjardins participe activement à limiter les impacts de la COVID-19 et sa propagation. L'augmentation de la limite de paiement sans contact constitue une mesure additionnelle pour contribuer au mieux-être des personnes et des communautés », a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.