Publicité

2 janvier 2021 - 09:00 | Mis à jour : 13:06

Rétrospective 2020

La pandémie de la COVID-19: janvier à juin

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le coronavirus (SARS-CoV-2) s’est développé en Chine à la fin de l’année 2019. L’organisation mondiale de la santé (OMS) est alors informée, le 31 décembre 2019, d’une épidémie d’une « pneumonie de cause inconnue » dans la ville de Wuhan, une ville très populeuse de la Chine. Le virus, d’origine animale, se serait répandu dans un marché public de la ville.

Plusieurs voyageurs de retour de Chine vont, par la suite, introduire le virus dans plusieurs pays dans le monde. Selon le Devoir, en date du 23 janvier 2020, 581 cas avaient été confirmés à travers le monde. Ils étaient tous localisés en Asie ou aux États-Unis. 

Le 25 janvier, un premier cas de coronavirus est confirmé au Canada dans la province de l’Ontario suite au retour d’un homme de Toronto de la ville de Wuhan. 

La deuxième province canadienne touchée par le virus sera la Colombie-Britannique le 28 janvier. Peu après, le 30 janvier, l’OMS va déclarer l'état d'urgence de santé publique au niveau international.

Les cas positifs de ce qu’on appelle désormais la COVID-19 vont d’abord augmenter tranquillement au Canada. Selon le site du gouvernement du Canada, le 21 février, six cas seront répertoriés sur la côte ouest et trois en Ontario.

Alors qu’un sixième cas est signalé en Ontario le 27 février, un premier cas est annoncé au Québec le lendemain. Le Québec devient ainsi la troisième province canadienne touchée par la COVID-19. La femme porteuse du virus était montréalaise et revenait alors d’Iran.

Selon Radio-Canada, c’est plus d’une centaine de Canadiens qui vont recevoir un diagnostic positif au virus entre le 25 janvier et le 12 mars alors qu’ils rentraient de voyage.

C’est d’ailleurs le 11 mars que l’OMS utilisera le terme de « pandémie » pour qualifier la crise sanitaire. 

Le 18 mars,  le premier ministre François Legault annonce le décès d’un premier Québécois dû à la COVID-19. 

(Sources: Le Devoir, Radio-Canada, Gouvernement du Canada, Organisation mondiale de la santé.)

MARS

Si durant les deux premiers mois de l’année, le coronavirus semblait encore bien loin, nul ne pouvait s’attendre à son impact sur la population québécoise. 

Assurément, mars 2020 aura marqué l’histoire collective de la province qui, pour la première fois en 100 ans, connait une pandémie mondiale qui viendra mettre l’ensemble de sa population sur pause. Le Québec retient son souffle.

Le premier ministre du Québec, François Legault, met en place des mesures exceptionnelles

Le 12 mars, le premier ministre du Québec, M. François Legault, annonçait la mise en place des premières mesures exceptionnelles pour faire face à la pandémie naissante. À pareille date, le Québec comptait 13 cas de COVID-19 et deux hospitalisations. 

Accompagné du directeur national de la santé publique, Horacia Arruda, de l’ancienne ministre de la Santé, Danielle McCann et de la ministre des Aînés, Marguerite Blais, François Legault a appelé les Québécois à adopter des mesures exceptionnelles.

Parmi ces mesures, soulignons:

- L’isolement volontaire de 14 jours pour toutes personnes ayant voyagé à l’extérieur du pays, et ce, peu importe le pays;

- Pour les employés de l’État et des réseaux de la santé, de l’éducation et des services de garde, l’isolement est obligatoire, également pour 14 jours;

- Tous rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes sont interdits jusqu’à nouvel ordre;

- Tous les rassemblements, peu importe l’ampleur, s’ils sont non nécessaires, doivent être annulés;

- Les employés du secteur privé qui se mettront volontairement en isolement;

- Favoriser le télétravail.

13 mars  Les établissements scolaires ferment 
C’est moins d’une semaine après le retour des vacances de la semaine de relâche que plusieurs établissements scolaires de la province ont fermé leurs portes en raison de la hausse des cas de COVID-19, à la demande de Québec. 

En effet, le 13 mars, François Legault ordonnait la fermeture de toutes les écoles du Québec pour une période de deux semaines. Des services de garde d’urgence pour les travailleurs essentiels sont alors mis en place.

Ruptures de stock importantes dans différents commerces 
Cannage, farine, papier hygiénique, gel antiseptique, lingettes désinfectantes, masques; de nombreux produits commencent à se faire rares dans différents commerces de la province.

Alors que l’ensemble de la province connaissait un premier épisode de confinement, de nombreux commerces, dont les épiceries, ont été pris au dépourvu et plusieurs items de base commençaient à manquer. Si bien des gens ont fait des provisions gargantuesques de papier hygiénique, d’autres ont opté pour des produits alimentaires tels que les pâtes, le cannage et la farine. 

14 mars  Québec déclare l’état d’urgence et confine les personnes âgées
Accompagné de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, du directeur national de la santé publique, du docteur Horacio Arruda et de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Mme Marguerite Blais, le premier ministre du Québec a déclaré l’état d’urgence sanitaire.

Par cette action, le gouvernement se donne de nouveaux pouvoirs pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Dès lors, le gouvernement peut: 

- Interdire l’accès, forcer l’évacuation à tout ou une partie du territoire;

- Interdire certaines activités à toutes personnes présentant des symptômes;

- Procéder à des achats jugés nécessaires, sans aller en appel d’offres;

- Demander aux infirmiers et infirmières retraités de reprendre du service;

- Permettre la téléconsultation entre médecins et patients;

- Ordonner d’autres fermetures d’établissements;

C’est également à cette date que toutes les visites dans les CHSLD et les hôpitaux du Québec ont été officiellement interdites.  

15 mars  Établissements publics: les rassemblements de personnes doivent cesser
Le 15 mars, tous les établissements publics où il y a des rassemblements de personnes doivent cesser leurs activités. Parmi ces établissements, notons les bars, les centres d’entraînement et les cinémas. Les restaurants peuvent toujours opérés, mais à 50%. Le Québec compte alors 35 cas d’infection au coronavirus.

16 mars  Québec annonce des mesures exceptionnelles économiques 
En plus du défi de la santé, la province devra faire face à celui qui touche l’économie, que soit au niveau des particuliers ou des entreprises. Dans le but d’insister, les gens qui doivent être mis en quarantaine à rester chez eux, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il mettait en place un programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT).

18 mars  La frontière canado-américaine fermée temporairement 
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le président sortant des États-Unis, Donald Trump ont passé la nuit à négocier et trouver une solution pour limiter la propagation de la COVID-19. M. Trudeau a annoncé en conférence de presse que la frontière entre le Canada et les États-Unis est officiellement fermée. 

18 mars — Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau annonce 82 milliards pour venir en aide aux Canadiens 

18 mars — Coronavirus: Le premier ministre du Québec confirme un premier décès 

Le premier ministre du Québec, François Legault, confirme le premier décès lié au coronavirus; une personne âgée de Lanaudière a malheureusement succombé à la COVID-19. 

23 mars — « On met le Québec sur pause » - François Legault, premier ministre du Québec 

Le gouvernement du Québec annonce la fermeture de tous les commerces et toutes les entreprises non essentielles et de la construction, pour une période de trois semaines. Cette même journée, le premier ministre annonce que les personnes de 70 ans et plus ne peuvent plus sortir de leur résidence, à moins d’une exception. 

Quelques jours plus tard, nous apprendrons que tous les commerces seront, temporairement, fermés tous les dimanches. 

AVRIL

2 avril — Legault demande aux policiers d'être moins tolérant envers ceux qui ne respectent pas les consignes 
Le premier ministre François Legault demande aux services policiers de partout au Québec d'être moins tolérant et d'imposer des amendes aux personnes qui ne respectent pas les consignes pour réduire la propagation de la COVID-19.

 4 avril — La transmission de la COVID-19 est maintenant communautaire 
En point de presse, le Dr Arruda et la ministre de la Santé, Danielle McCann, annonçaient que la transmission du virus était maintenant "communautaire" au Québec.

5 avril — Ottawa appelle les réservistes de l'armée en renfort pour faire face à la crise 
Deux jours après avoir annoncé l'intervention de l'armée dans les régions du Nord, notamment au Québec, le premier ministre lance un appel aux réservistes.

5 avril — Le Québec à l’arrêt jusqu’au 4 mai minimum annonce François Legault 
En conférence de presse, le 5 avril, le premier ministre annonce ce que la population appréhendait le plus: le prolongement du confinement. Les Québécois apprennent qu’ils devront demeurer chez eux, au moins, jusqu’au 4 mai. 

5 avril — Québec lance une plateforme virtuelle pour encourager l’achat local 
Question d’encourager l’achat local, Québec lance Le Panier bleu, une plateforme virtuelle non transactionnelle, permettant d’avoir accès à un répertoire des entreprises locales et des produits offerts par celles-ci. 

11 avril — Québec recommande d'annuler tous les événements publics d'ici le 31 août 
Le monde de la culture prend un autre coup alors que le gouvernement ordonne l’annulation de tous les festivals et événements publics jusqu’au 31 août.

16 avril | — 2000 médecins en renfort dans les CHSLD à la suite de l'appel de François Legault 
Quelque 2000 médecins spécialistes et omnipraticiens, ont répondu en grand nombre à l’appel lancé, la veille, par François Legault et ont signifié leur intérêt à travailler dans les CHSLD de la province. 

22 avril — Québec demande au fédéral d’envoyer 1000 soldats des Forces armées dans les CHSLD 
Le 22 avril, le gouvernement de François Legault demandait officiellement, à Justin Trudeau d’envoyer 1000 soldats des Forces armées Canadiennes en renfort dans les CHSLD, alors que de nombreux cas d’éclosions de COVID-19 affectent lourdement les établissements de santé et de soins de longues durées.

MAI

4 mai — La situation est « sous contrôle » dans les régions mais pas à Montréal, affirme François Legault
Le mois de mai 2020 a comme la majorité de l’année qui s’achève été marqué par la COVID-19.  Alors que la plupart des régions du Québec pouvaient aller de l’avant en application les mesures de déconfinement, il en était autrement pour le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) où la situation demeurait problématique. 

11 mai — « Si votre quarantaine est terminée, de grâce, revenez, on a besoin de vous », François Legault
M. Legault implorait les travailleurs du réseau de la santé qui se trouvaient à la maison de revenir au boulot.  Le premier ministre avait aussi, lors de ce même point de presse, lancé un appel à l’aide aux personnes qui souhaitaient venir travailler dans le réseau de la santé à temps plein. L’objectif était alors de soulager le personnel de la santé « épuisé » par huit semaines de pandémie intensive. 

12 mai 2020 — « C’est difficile de prévoir jusqu’en septembre. J’aimerais bien, mais je ne peux pas », dit le premier ministre du Québec
Le premier ministre avait durci le ton et avait une recommandation pour les Québécois: on porte le masque dès qu’on sort de la maison. Pour passer le message, le premier ministre, François Legault, la ministre de la Santé, Danielle McCann et le Directeur national de la santé publique, Horacio Arruda sont arrivés masqués au point de presse quotidien. 

13 mai — « Je n’accepte pas ça », dit François Legault, mécontent du nombre de tests de dépistage
Le 13 mai, le premier ministre s’est montré insatisfait quant au nombre de tests effectués en une journée, alors chiffré à 9 000. Il a précisé que le souhait du gouvernement était de hausser cette statistique à 14 000 partout au Québec.

13 mai — Santé Canada autorise un premier test de dépistage sérologique, annonce Ottawa

15 mai — Ottawa prolonge la subvention salariale de trois mois et en assouplit l'admissibilité

JUIN

1er juin — Le fédéral déploie 2,2 G$ pour aider les municipalités
Pour aider les municipalités et les Villes du pays qui font face à de gros soucis de liquidités, le premier ministre a annoncé une aide immédiate de 2,2 milliards de dollars.

4 juin 2020 — Préposés: 79 000 candidatures de personnes intéressés par ce métier
Juin a sans contredit aussi été marqué par la solution proposée par François Legault et son équipe aux Québec afin de pallier au manque de personnel dans les CHSLD. 

17 juin — Le fédéral publiera le 8 juillet un portrait économique du pays post-COVID-19
Le gouvernement de Justin Trudeau veut « continuer d'être transparent ». C'est pourquoi la Chambre des communes publiera le 8 juillet un portrait économique qui relatera la place du Canada sur les aides que le pays a produit pendant la pandémie, en comparaison à d'autres gouvernements mondiaux.

Collaboration à la rétrospective: Jessica Brisson, Maire-Claude Pilon et François Provost.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.