Publicité

14 septembre 2021 - 12:30 | Mis à jour : 12:33

Mobilité durable dans les Laurentides

Mirabel initie un premier jalon avec des vélos à assistance électrique en libre‐service 

Par Salle des nouvelles

Le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides) vient d'assister, en tant que partenaire, au lancement du projet pilote mis sur pied par Tourisme Mirabel et visant à offrir les premiers vélos à assistance électrique (VAÉ) en libre‐service de la région des Laurentides.

Les VAÉ, de la compagnie québécoise Bewegen, sont disponibles au parc régional du Bois de Belle‐Rivière et au parc du Domaine Vert, à Mirabel, jusqu’à la fin de l’automne 2021.

Le déploiement des vélos s’accompagnera d’un plan stratégique pour implanter un réseau de VAÉ dans les MRC d’Argenteuil, Deux‐Montagnes, Thérèse‐de Blainville en plus de la ville de Mirabel. 

« Il s’agit d’un pas dans la bonne direction pour le transport actif ainsi que pour la mobilité durable, et le CRE Laurentides tient à le souligner », mentionne Anne Léger, directrice générale de l’organisme. « En effet, le projet permettra de tester la technologie et d’acquérir des données, notamment sur les coûts liés à un tel service. Les informations disponibles à ce sujet sont peu nombreuses bien qu’essentielles pour planifier un déploiement à plus grande échelle. Ceci est d’autant plus vrai dans le contexte des Laurentides. »

Comme le souligne à juste titre Tourisme Mirabel, le vaste territoire et les milieux ruraux présentent des défis d’implantations et d’opérations. Pour le CRE Laurentides, cela signifie qu’il faut faire des tests in situ. En effet, pour diminuer la place de la voiture solo dans un contexte comme celui des Laurentides, un cocktail d’alternatives est nécessaire. Les autobus ne peuvent pas répondre aux besoins de tous, et les VAÉ, tout comme le covoiturage et les taxis collectifs par exemple, doivent faire partie des solutions offertes à la population. 

Le partenariat entre les deux organismes s’est fait de façon naturelle. Cette association permettra à la fois de faire rayonner le projet et de faciliter, à long terme, son déploiement sur le territoire laurentien. À cet effet, la table de concertation en mobilité durable, coordonnée par le CRE Laurentides et sur laquelle siègent des représentant de chacune des MRC des Laurentides, sera un vecteur important. Les données et les résultats du projet pourront ainsi bénéficier à toute la région et faire avancer la mobilité durable encore davantage. 

« La mobilité n’a pas de frontière ! Il est donc crucial de travailler en concertation si on veut faire changer les choses dans ce domaine » souligne Anne‐Sophie Monat, chargée de projet au CRE Laurentides.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.