Publicité

24 décembre 2021 - 12:00

Moyenne de 1000 de tests de dépistage par jour

Réouverture de la clinique désignée de dépistage de Saint-Jérôme

Par Catherine Deveault

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides annonce la réouverture de la clinique de dépistage du boulevard des Laurentides à Saint Jérôme.

Depuis 10 h hier matin, les personnes qui présentent des symptômes liés à la COVID-19 peuvent s’y  présenter. Le service a été rapidement réaménagé pour y recevoir les personnes à pieds, une fois leur véhicule stationné aux Galeries des Laurentides, situées au 500 boul. des Laurentides à Saint-Jérôme. 

L’accueil et le triage se feront à l’extérieur, dans une organisation similaire aux autres cliniques de dépistage. Chaque personne sera ensuite dirigée vers le dépistage par gargarisme, ou vers les tests rapides ou nasopharyngés, de l’autre côté de la rue dans les locaux réaménagés et sécuritaires pour un service en personne. 

Alors que la clinique de dépistage de Saint-Jérôme fait en moyenne près de 1000 de tests de dépistage par jour, les équipes se sont rapidement mobilisées pour offrir une solution de rechange rapide et sécuritaire à la population à la suite de la fermeture du service de dépistage à l’auto. 

Heures d’ouverture des cliniques de dépistage 

Le CISSS des Laurentides rappelle à la population l’importance de toujours consulter les heures d’ouverture des cliniques de dépistage sur son site Internet santelaurentides.gouv.qc.ca dans la section dédiée à la COVID-19, avant de se déplacer.  

Les heures pouvant être modifiées pour tenir compte de l’achalandage, il demeure important de se référer  au site Internet afin d’avoir les informations à jour.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.