Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2018 - 12:39

Sogestmont choisit l’Innoparc Albatros pour l'implantation d'un centre de prélèvement

La société de gestion de biens immobiliers Sogestmont vient d’acquérir un terrain dans l’Innoparc Albatros de Saint-Eustache, afin d’y construire un immeuble où sera notamment implanté un futur centre de prélèvement pour le CISSS des Laurentides. L’immeuble de plus de 5 600 pieds carrés aura pignon sur rue au 239, rue Robinson.

Lors d’un point de presse à la mairie, le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron, et le président de Sogestmont, M. Marc Perreault, ont fait l’annonce de la transaction de 331 176 $. « Une très bonne nouvelle, qui vient bonifier l’offre de locaux de qualité pour les gens d’affaires. Nous sommes ravis d’accueillir cette entreprise dans l’Innoparc Albatros, dont le succès ne se dément pas. Les futurs employés y découvriront certainement un milieu de travail des plus stimulants et agréables », a déclaré le maire.

En plus du centre de prélèvement, la société Sogestmont aura également un espace de 10 700 pieds carrés destiné à la location de bureaux commerciaux ou d’entreprises de services. « Nous avons un magnifique espace à offrir à une ou plusieurs entreprises qui souhaiteraient faire affaires dans l’Innoparc Albatros. Comme le bâtiment est présentement en construction, nous pouvons aménager les locaux sur mesure pour répondre aux besoins de nos futurs locataires. Nous avons très hâte d’aménager ici! », a, pour sa part, déclaré le président de Sogestmont, M. Marc Perreault.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.