Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Défi OSEntreprendre, 2 mai 2019

Cinq entrepreneurs de la région des Laurentides récompensés

durée 09h40
21 mai 2019
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Lors de la journée de la remise des prix régionaux du Défi OSEntreprendre qui s’est tenu le 2 mai 2019, la Table d’action en entrepreneuriat des Laurentides en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) a annoncé les 5 entrepreneurs lauréats d’une bourse de 25 000 $ ainsi que d’un accompagnement d’un an, sans frais, par le service de mentorat du Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

En effet, afin de compléter l’offre de financement traditionnel et de stimuler l’entrepreneuriat au Québec, le gouvernement offre des bourses d’honneur, d’une valeur de 25 000 $ chacune, à des entrepreneurs de 18 à 35 ans qui mènent un projet visant :

la création d’une nouvelle entreprise;
le développement d’une entreprise en activité depuis moins de cinq ans.

En plus d’être un levier incitatif pour les entrepreneurs afin de lancer leurs entreprises ou poursuivre leur développement, les Bourses d’honneur visent à reconnaître l’esprit et les atouts entrepreneuriaux, tel que l’audace, la détermination et l’esprit novateur.

C’est près de 700 candidatures en provenance de toutes les régions du Québec qui ont été reçues et analysées pour cette première édition.

Les lauréats ont été choisis parmi les finalistes régionaux lors d’une présentation devant un jury composé de membres de la Table d’action en entrepreneuriat (TAE) de leur région.

La TAE des Laurentides, a donc le plaisir de vous présenter les lauréats Laurentien de l’édition 2018 des Bourses d’honneur :

Mme Annie Raymond, A.J. ENVIRONNEMENT INC.
Mme Cathy Larose, AIL DU TEMPS S.E.N.C.
Mme Jacinthe Plamondon, CRÉATIONS PEAKBWA
M. Rémi Barbeau Cardoza, SOS AVENTURES INC.
M. Jérémie Pitre, LES ENTREPRISES PITRE INC.

À propos des Table d’action en entrepreneuriat

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat 2011-2014, les TAE ont été mises en place en 2011 au sein de chacune des régions du Québec. Le PAGE reconnaît l’importance des TAE et les pérennise, puisqu’elles sont au cœur de sa mise en œuvre dans toutes les régions.

À propos du Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship

Le Réseau M est une communauté d’intérêts déployant le service de mentorat pour entrepreneurs aux quatre coins du Québec mais aussi ailleurs au Canada, en France et au Luxembourg. Spécialiste du mentorat pour entrepreneurs, le Réseau M offre à tous les entrepreneurs qui le désirent un service d’accompagnement de haut calibre par des gens d’affaires d’expérience et leur donnant ainsi toutes les chances de cheminer vers le succès et la croissance. Il poursuit le but d’accélérer leur développement afin d’accroître le taux de survie et favoriser la croissance de leur entreprise, de la création jusqu’à la transmission à un repreneur.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des employés de la SAQ, dans les bureaux et les succursales, votent 15 jours de grève

Une vaste majorité des membres du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ), affilié à la CSN, ont voté pour la tenue de 15 jours de grève, à exercer au moment jugé opportun. C'est ce qu'a fait savoir le syndicat par voie de communiqué samedi matin, indiquant que 89 % des employés concernés ont ...

29 février 2024

SAQ: des syndiqués se prononceront sur un mandat de 15 jours de grève

Les syndiqués des magasins et bureaux de la Société des alcools du Québec seront appelés, vendredi, à se prononcer sur un mandat de 15 journées de grève, à exercer au moment opportun. Les résultats du vote ne seront toutefois dévoilés que samedi. Les principaux points en litige sont la création de postes permanents et les horaires de travail, ...

29 février 2024

Étude: les droits des non-syndiqués sont mal protégés, favorisant les accidents

Malgré la réforme du régime de santé et de sécurité du travail, les droits des personnes non syndiquées au Québec sont moins bien protégés, ce qui favorise les accidents de travail et les maladies, soulève une nouvelle étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS). Selon l'étude publiée jeudi, la loi modernisant le ...