Publicité
5 septembre 2019 - 10:41

Texte commandité

Pourquoi et comment calculer la capacité de stockage de votre entrepôt?

 

Calculer sa capacité de stockage est utile pour améliorer la productivité de son entrepôt. Après cela, on peut prendre les bonnes décisions : agrandir ou ajouter de nouveaux équipements, solution nettement plus économique. Mais comment s’y prendre ?

Calculer la capacité de stockage de son entrepôt

Pour calculer le nombre de m2 dont vous disposez, il faut évaluer la surface en prenant soin de retirer celle qui est inutile : les bureaux, les toilettes, les vestiaires. Il faut aussi mesurer la hauteur de l’entrepôt en retirant l’espace occupé par les systèmes de ventilation et d’éclairage. Le résultat de cette opération permet d’estimer si l’utilisation qui est faite de votre entrepôt est optimale.

Ce n’est pas encore fini : vous devez également ôter chaque espace vide. Suivant le résultat obtenu, vous saurez si vous avez la capacité d’augmenter votre capacité de stockage ou non. Pour résumer ce calcul, l’opération à réaliser est :

Espace de stockage utilisé=capacité de stockage – espaces vides X 100.

Si le pourcentage est faible, cela signifie que vous n’exploitez pas au maximum votre entrepôt, en clair vous perdez de l’argent !

Autres critères à prendre en compte

Votre équipement n’est peut-être tout simplement pas adapté à la configuration de votre entrepôt : il faudra peut-être installer des étagères métalliques pour mieux organiser votre rangement, changer de type de palettes, adapter vos rayonnages aux types de produits (en vrac, liquides).Le processus de préparation des commandes est peut-être lui aussi à revoir en fonction de la rotation des produits ou de la zone où elle est installée. Elle sera plus rationnelle vers la sortie de l’entrepôt.

Quelques pistes de réflexion

L’automatisation a l’avantage de pouvoir stocker beaucoup de produits sur des allées étroites et de grande hauteur. Avec un transstockeur, vous optimiserez entre 6 à 8 fois votre capacité de stockage.

Il est aussi indispensable d’analyser le taux de rotation de manière à stocker moins de produits. Les ventes sont-elles saisonnières ? Certains produits se vendent-ils mieux que d’autres ? En entreposant ceux qui partent le plus vite dans la bonne zone de rotation, c’est-à-dire au plus près de la zone de préparation, vous gagnerez en efficacité et en place, ils ne seront pas entreposés longtemps et vous limiterez les mouvements. Vous aurez aussi tout à gagner à éliminer les références mortes régulièrement.

L’optimisation du stockage ne demande pas forcément de grands bouleversements.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.