Publicité

3 février 2020 - 12:00

Grâce à son programme "Achat qui redonne"

Moisson Laurentides s'unit à trois marques pour répondre aux 20763 personnes dans le besoin

Par Salle des nouvelles

Moisson Laurentides, un membre du réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ), pourra, pour une troisième année consécutive, compter sur le programme "Achat qui redonne" des marques Olymel, Lafleur et Flamingo pour nourrir chaque mois 20 763 personnes dans le besoin dans la région des Laurentides et dans la MRC des moulins.

Étant donné le vif succès rencontré en 2019 – le programme a dépassé de 250 000 $ l’objectif de 1,25 M$ – Olymel renouvelle son engagement pour 2020 avec cet objectif ambitieux : remettre cette année encore l’équivalent de 1,5 M$ aux Banques alimentaires du Québec (BAQ), soit plus de 7 millions de portions de charcuterie, de porc et de volaille.

Un but de 7 millions de portions en 2020

En 2020, Olymel souhaite distribuer 4 millions de portions de porc, 1,5 million de portions de volaille et 1,5 million de portions de produits de charcuterie. Plus de 1 500 heures de bénévolat seront également effectuées par les employés d’Olymel. Cette initiative vise à soutenir le réseau des BAQ et à répondre aux 1,9 million de demandes d'aide alimentaire par mois provenant de plus de 500 000 personnes au Québec.

« Chaque jour au Québec, des familles et des personnes seules se tournent vers les banques alimentaires, dont Moisson Laurentides pour obtenir de l'aide. C’est un honneur pour nous de travailler aux côtés de ces partenaires exceptionnels pour trouver des solutions au problème croissant de la faim, déclare Paul Beauchamp, premier vice-président chez Olymel. Les banques alimentaires sont des organismes inspirants qui permettent d’améliorer concrètement la vie quotidienne de nombreux Québécois », ajoute-t-il.

« Chaque mois, nous répondons à plus de 63 218 demandes d’aide alimentaire, que ce soit un panier de provisions, un repas ou une collation. Olymel et ses grandes marques, par l’entremise de leur programme "Achat qui redonne", contribuent à nourrir nos familles dans le besoin, et ce, tout au long de l’année », souligne Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.