Publicité

28 avril 2020 - 13:00

Outil gratuit

L'application Locali-T, accessible au grand public pour maintenir l'achat local

Par Salle des nouvelles

La CCITB a présenté au grand public l’application Locali-T afin de favoriser l’achat local. Cet outil, conçu pour les chambres de commerce, met à la disposition de ses utilisateurs un répertoire des offres des entreprises de la région.

Disponible auprès de la CCITB depuis le début de l’année, Locali-T permet un accès rapide à la liste des entreprises membres, aux activités ainsi qu’aux rabais intermembres.

Face à la crise actuelle et les difficultés que connaissent plusieurs commerçants de la région, la CCITB a mis des actions en place afin de soutenir tous les entrepreneurs et le développement économique de la région. « Nous avons décidé de rendre accessible Locali-T pour le grand public et d’offrir gratuitement l’accès à cette application à tous les entrepreneurs pendant la crise. Pour les citoyens, cette application permettra de répertorier rapidement les entreprises ouvertes en cette période de crise ainsi que les options pour acheter localement » a déclaré Cynthia Kabis, directrice de la CCITB. 

L'application permet aux commerçants de mettre de l’avant des offres et de fidéliser leur clientèle.

Locali-T est un outil créé pour favoriser la relance économique et les retombées positives pour les entreprises locales. Pour les entrepreneurs, c’est une plateforme simple d’utilisation qui permet de proposer des promotions exclusives et des concours. 

Les citoyens de la région bénéficieront également de cette application gratuite qui permet de découvrir facilement et rapidement les entreprises de la région. Les offres exclusives aux utilisateurs et les défis permettent de créer une véritable communauté qui se supporte.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.