Publicité

31 juillet 2020 - 12:00

Les responsables des milieux rencontrés ont collaboré avec nos intervenants et, dans la plupart des cas, ont apporté les modifications rapidement

Opération de prévention : 84 visites effectuées dans les restaurants et les bars de Laval

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, en collaboration avec la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), fait le bilan d’une opération qui s’est déroulée dans les restaurants et les bars de Laval du 10 au 24 juillet 2020.

Au total, sur le territoire lavallois, ce sont 84 milieux qui ont été visités par le CISSS et la CNESST et des correctifs ont été demandés afin de se conformer aux mesures sanitaires recommandées. Parmi ceux-ci, on retrouve des lacunes d'affichages, de distanciation physique (par exemple, l’absence de sens de circulation) et le non-respect du port des équipements de protection pour les travailleurs.

Les responsables des milieux rencontrés ont collaboré avec nos intervenants et, dans la plupart des cas, ont apporté les modifications rapidement.

« Ces visites nous ont permis de sensibiliser les milieux de travail à l’importance de protéger la santé et assurer la sécurité des travailleurs. Nous avons transmis des ressources adaptées pour que chaque établissement puisse assurer la mise en place de mesures de prévention efficace de la COVID, par exemple le triage des employés avant leur entrée au travail », mentionne Nancy Côté, chef de service, Santé au travail de la Direction de santé publique.

« On tient à remercier tous les tenanciers de bars et les propriétaires de restaurants qui ont été visités par nos intervenants. Ils ont démontré une grande collaboration et une capacité d’adaptation exceptionnelle face à cette situation très difficile pour eux, », ajoute l’inspecteur de la CNESST. C’est dans un contexte de pandémie et de reprises des activités que cette opération de sensibilisation s’est déroulée.

Elle avait notamment pour but de créer des liens avec les propriétaires de restaurants et de bars et de s’assurer que les recommandations du Guide sur les normes sanitaires pour le secteur de la restauration et des bars soient comprises et appliquées dans tous les milieux.

L’équipe du projet était composée de 17 intervenants de la santé au travail de la Direction de santé publique de Laval et de 17 inspecteurs en prévention-inspection de la CNESST.

Ils ont sillonné des milieux achalandés de la région, émis des recommandations et offert des ressources destinées aux responsables d’établissements pour mieux suivre, en temps réel, les recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) qui peuvent s’appliquer à leur milieu de travail. La sensibilisation dans les milieux fermés se poursuit avec des visites dans les centres d'entraînement physique de la région de Laval.

Cette opération se déroule dans environ une dizaine d’établissements, du 29 au 31 juillet 2020. Les mêmes critères d’évaluation seront utilisés pour ces visites et d’autres milieux seront ciblés par la suite. Cette démarche de prévention permettra de réduire la propagation du virus dans la communauté et les impacts de la 2e vague de la pandémie.

C’est dans cette optique de prévention que la Direction de santé publique de Laval a répondu à l’appel du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de faire des visites dans des établissements de restauration et de bars, des secteurs durement touchés par la pandémie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.