Publicité

20 septembre 2020 - 06:00

Scène culturelle

Un départ sur les chapeaux de roues pour le café Morin de Sainte-Adèle 

Par Salle des nouvelles

Né de l’inspiration et des passions de sa propriétaire Édith Provost — la musique, les plaisirs de la table et l’art de recevoir —, le Café Morin de Sainte-Adèle est devenu la nouvelle buvette du quartier. Dans cet espace lumineux, ouvert depuis le 5 juin dernier, on y exploite un concept original encore peu usité dans les Laurentides. On y boit et mange bien, la musique est omniprésente et les spectacles sont présentés dans une ambiance feutrée, rappelant divers charmants endroits de Brooklyn.
 
Décollage réussi dans un contexte hors normes
 
Pour la petite histoire, le Café Morin a fait son nid dans l’ancien local du fleuriste Théâtro Verde, tout juste à côté du Cinéma Pine. La propriétaire s’y est installée en décembre 2019 pour y concevoir entièrement les lieux. C’est le 1er avril dernier que devait avoir lieu la grande ouverture, mais la situation exceptionnelle, que l’on connaît tous, a forcé le report de son inauguration.

« Toute la joyeuse équipe a donc ouvert progressivement le café en juin dans un contexte difficile de pandémie. Mais, malgré tout cette galère, les gens ont répondu à l’appel immédiatement et nous leur en sommes extrêmement reconnaissants. Ce succès, c’est aussi le leur », se réjouit Édith Provost.
 
Riche d’un parcours de plus de 30 ans dans le domaine de la culture, de l’événementiel et du spectacle au Québec, Édith Provost rêvait depuis longtemps d’un tel lieu chaleureux et vivant. Rare café indépendant de cette jolie ville des Laurentides, le Café Morin conjugue plaisirs gourmands et détente à divers événements musicaux et plus animés présentés les jeudis, vendredis et samedis à compter du 24 septembre.
 
Divers espaces pour toutes les envies et menu varié

Occupant un vaste local lumineux à l’angle des rues Morin et Valiquette, le café est aménagé en différentes espaces (lounge, coin livres et lecture, salle à manger, bar, sandwicherie, boutique de produits locaux pour les foodies ou à offrir en cadeau…).

On y propose des cafés spécialisés, des bières de microbrasseries, ainsi qu’un menu simple, fin et varié, à partager ou en plat individuel, qui sustentera les petites et les grandes fringales à toutes heures du jour et du soir ; que ce soit pour le petit-déjeuner, accompagner l’apéro ou un repas plus complet !

Aussi, on y offre une sélection de boissons et cocktails alcoolisés, sans compter le comptoir des sorbets et crèmes glacées artisanales, véganes et bios, ouvert à l’année ! Tapas et tables d'hôtes sont également proposé.e.s.
 
Un café & boutique écoresponsable

Travaillant en étroite collaboration avec les producteur.ices.s et les artisan.e.s locaux, les produits y sont frais et biologiques avec plusieurs options véganes ou sans gluten. Plusieurs sont offerts à la boutique et en ligne. Aucun emballage plastique n'est utilisé: ici, on réutilise et on recycle. Aussi, afin d’éviter tout gaspillage alimentaire, les plats invendus sont disponibles pour emporter au comptoir des surgelés

Voisin du Cinéma Pine, le Café Morin est en voie de devenir le lieu de rencontre idéal avant ou après les projections. Souhaitant contribuer à la dynamisation du quartier, Édith Provost invite d’ailleurs les commerçant.e.s adélois.e.s à travailler ensemble.

« Par exemple, le restaurant Spago, le Cinéma Pine et nous, créerons des combinaisons de sorties gagnantes ! », mentionne celle qui a conçu et dirigé l’événement épicurien J’aime Sainte-Adèle, primé aux Grands Prix du tourisme québécois 2013.

Scène alternative: une quarantaine de spectacle présentés

Une programmation de spectacles sera présentée dès le 24 septembre, proposant soirées thématiques ou spectacles intimes, d’artistes d’ici comme d’ailleurs :

- les jeudis Soirées Découvertes avec des auteur.e.s-compositeur.rice.s de la scène musicale québécoise;

- les Vendredis Soul & Blues ;

- les Samedis JAZZ avec des artistes de renom de la scène jazz locale et internationale.

 

Dans une expérience adaptée au contexte actuel de pandémie et avec un respect des règles de la santé publique, Il est ainsi présenté des soupers-spectacles à 20 h les vendredis et samedis et à 18 h les jeudis. Réservation requise, car la salle ne compte que 30 places en période COVID-19.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.