Publicité

20 octobre 2020 - 12:00 | Mis à jour : 23 octobre 2020 - 14:48

Encourager l’économie locale

Lancement de la campagne « On aime local » à Sainte-Anne-des-Plaines

Par Salle des nouvelles

Afin de soutenir les entreprises et les citoyens d’ici en ces périodes troubles, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines a lancé, vendredi dernier, la campagne « On aime le local ». Cette campagne vise à faire tirer 63 cartes-cadeaux de commerces, services ou agriculteurs anneplainois sélectionnés par les citoyens.

Le concours se déroule actuellement jusqu'au 17 décembre et permettra à sept citoyens par semaine de gagner une carte-cadeau de 50$ de leur commerce, service ou agriculteur anneplainois préféré.

Les gagnants de la semaine seront annoncés sur la page Facebook et le site web de la Ville tous les vendredis, puis contactés par téléphone. Il suffit aux citoyens de remplir le court questionnaire à cet endroit : https://www.villesadp.ca/campagnes-en-cours/ ou en communiquant par téléphone au 450 478-0211.

« Commerces chouchous »

Pour trouver une liste des commerces, la Ville invite les citoyens à visiter le site « J’achète québécois, j’achète Sainte-Anne-des-Plaines », du Régroupement des gens d’affaires de Sainte-Anne-des-Plaines (RGASADP) ici : https://www.rgasadp.com/jachete-sadp/vos-commerces-locaux/.

Tout au long de cette campagne, la Ville mettra en valeur à travers ses plateformes de médias sociaux les commentaires « d’amour » que les citoyens partageront à propos du commerce, du service ou de l’agriculteur de leur choix lorsqu’ils rempliront le questionnaire de tirage. Les plus beaux commentaires seront choisis et diffusés dans les réseaux de la Ville. Ce sont 15 entreprises qui seront donc décrétées « commerce chouchou » jusqu’à la fin de l’année 2020.

Soutien aux entreprises

Cette campagne vise à aider les commerçants qui depuis mars dernier subissent des turbulences majeures et une incertitude réelle face à l’avenir. Pour une ville comme Sainte-Anne-des-Plaines, des secousses économiques telles que nous connaissons à l’heure actuelle peuvent détruire ou déraciner des entreprises qui font battre le cœur de la municipalité.

« Nous savons que si pour quelques personnes, la situation de pandémie actuelle n’a que très peu d’impacts, d’autres familles ou personnes peuvent vivre des détresses profondes et une situation difficile, financièrement ou psychologiquement. Nous espérons mettre un peu de baume sur ces douleurs, un peu de soleil dans ces maisons » a souligné Guy Charbonneau, maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.