Publicité

29 octobre 2020 - 15:00

La Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-de Blainville 

Lancement du programme Objectif carrière : une chance égale pour tous

Par Salle des nouvelles

La Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-de Blainville lance l’initiative Objectif Carrière : Une chance égale pour tous.

Ce programme vise à accompagner les organisations et les entreprises dans l’intégration de 12 jeunes (15 à 30 ans) diplômés postsecondaires ayant des troubles d’apprentissage.

Ce projet, retenu à la suite de l’appel de projets du programme Jeunes en mouvement vers l’emploi (JME), est subventionné par le gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec, à laquelle participe financièrement le gouvernement fédéral, plus précisément par l’intermédiaire du volet régional de la Stratégie emploi et compétences jeunesse.

Malgré leur qualification, ces jeunes aux prises avec un trouble d’apprentissage (dyscalculie, dysphasie, dysgraphie, dyslexie, dyspraxie, déficit d’attention) font face à deux défis importants : les préjugés et les difficultés d’adaptation. Cela affecte non seulement les perceptions de l’employeur, mais également les relations avec les collègues, ce qui rend l’intégration de ces travailleurs particulièrement difficile dans le monde du travail d’aujourd’hui.

En partenariat avec le Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse De Blainville, la CCITB propose d’outiller les jeunes à présenter de façon constructive leur trouble, tout en présentant, dès le départ, des façons simples à l’employeur qui peuvent être utilisées pour assurer une intégration adéquate.

Les entreprises qui accueilleront les diplômés durant leur stage rémunéré, d’un minimum de 12 semaines, seront accompagnées par une orthopédagogue afin de faciliter l’intégration et l’adaptation par des accommodements faciles et peu coûteux. De plus, l’employeur se verra remettre une contribution salariale de 5 000 $ afin de permettre l’embauche et le suivi des conciliations nécessaires à l’intégration de l’employé dans le cadre d’une première expérience de travail dans son domaine d’études.

« Il est primordial d’encourager des initiatives qui visent l’intégration et la rétention des jeunes sur le marché du travail, et particulièrement ceux qui répondent à des défis supplémentaires en raison de troubles d’apprentissage. » - Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.