Publicité

12 novembre 2020 - 10:00

Une solution pour une meilleure relance économique du Québec 

Mois de l’économie sociale 2020

Par Salle des nouvelles

Tout au long de novembre, le Pôle d’économie sociale des Laurentides - CSEESL profite du Mois de l’économie sociale pour mettre en valeur la diversité des formes de cette économie qui met l’humain au cœur de son modèle d’affaires.

  «On souhaite aussi démontrer qu’il faut considérer l’économie sociale comme une solution pour une meilleure relance économique du Québec », souligne Marc-André Caron, directeur de la CSEESL.

Rappelons que la pandémie a contribué à révéler au grand jour des lacunes du système actuel et un nombre grandissant de personnes et d’organisations ont commencé à élever leurs voix pour exiger que la relance économique du Québec soit plus inclusive et plus durable.  

Selon le Pôle d’économie sociale des Laurentides, cette relance devrait viser une qualité de vie décente pour tous, reconnaître la valeur du travail de chacun, et surtout, donner à toutes les communautés les moyens de prendre en charge leur propre développement.

Une économie aux multiples visages 
À l’heure actuelle, une panoplie d’entreprises collectives dans les Laurentides propose des solutions aux défis auxquels fait face la communauté, notamment dans des secteurs névralgiques durant cette crise sanitaire, tels que les services de proximité, CPE, service d’aide à domicile, etc. 

« Alors que le Mois de l’économie sociale est en cours, c’est un moment tout indiqué pour rappeler que l’entrepreneuriat collectif peut répondre efficacement aux préoccupations ainsi qu’aux enjeux économiques modernes de la province », précise M. Caron. C’est pourquoi l’édition 2020 du Mois de l’économie sociale s’articule autour des cinq sous-thèmes qui caractérisent des volets fondamentaux de l’entrepreneuriat collectif : 1) la durabilité, 2) la localité, 3) la prospérité, 4) l’inclusion et 5) la participation. 

De nombreux autres aspects sont propres à l’économie sociale et démontrent clairement comment cette économie est humaine et contribue à la qualité de vie dans les communautés. Le respect de l’environnement. La proximité avec les communautés. La prospérité économique au profit des collectivités.  La promotion de la diversité ainsi que la mise en œuvre d’une gestion démocratique. 

Des activités offertes à travers la province 
Les différents Pôles d’économie sociale œuvrant dans toutes les régions du Québec organisent une variété d’activités pour sensibiliser la population à l’économie sociale, en plus d’outiller les personnes qui oeuvrent en économie sociale ou qui ont de l’intérêt envers l’entrepreneuriat collectif, notamment en les mettant en contact direct avec des spécialistes du milieu. Panels, midis-conférences, ateliers, webinaires et 5 à 7 ne sont que quelques exemples de la riche programmation prévue à l’occasion du Mois de l’économie sociale. 

Pour en savoir davantage sur le Mois de l’économie sociale, rendez-vous au www.mois-es.com ou consultez la page Facebook du Mois de l’économie sociale.

À propos du Pôles d’économie sociale des Laurentides - CSEESL
Le Pôle d’économie sociale des Laurentides CSEESL est une coopérative de solidarité qui regroupe  des entreprises d’économie sociale, dont la mission est de mobiliser et de concerter les acteurs du territoire autour de l’économie sociale; de veiller à la promotion et au rayonnement de ce modèle d’affaires; de soutenir l’émergence et le développement d’entreprises d’économie sociale; puis d’optimiser la portée de ses interventions ainsi que son impact collectif.

Le Pôle travaille en complémentarité avec les différents acteurs locaux, régionaux et nationaux, et s’inscrit dans une perspective de collaboration et de développement durable.

Pour en savoir davantage sur le Pôle d’économie sociale des Laurentides - CSEESL, rendez-vous au www.cseesl.org ou consultez la page Facebook du Pôle d’économie sociale des Laurentides - CSEESL.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.