Publicité

23 mars 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:01

La FCCQ et la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville à l’avant plan

La campagne de vaccination en entreprise : Plus de 750 entreprises ont déjà levé la main

Par Catherine Deveault

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) participait vendredi  dernier, le 19 mars 2021 à une annonce du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, concernant le déploiement de la vaccination en entreprise. Après avoir lancé un appel aux entreprises intéressées à  accueillir des campagnes de vaccination contre la COVID-19 il y a près d’un mois, le gouvernement annonçait les prochaines étapes de cette phase cruciale de la campagne de vaccination.  

Grâce au formulaire qu’elles ont mis en ligne pour les entreprises qui étaient intéressées à participer à cette opération, la FCCQ et la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) ont pu déjà identifier plus de 750 entreprises, de partout au Québec, prêtes à répondre à l’appel. On compte plus de 80 entreprises qui ont levé la main dans les Laurentides. Toutes les informations recueillies ont été transmises au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin qu’il puisse faire le lien avec les entreprises par la suite.  

Le gouvernement prévoit la mise sur pied de 20 à 50 pôles de vaccination à travers le Québec, dans plusieurs régions, pour vacciner les employés de l’entreprise, ceux des entreprises à proximité, leurs familles, ainsi que la communauté  avoisinante. Les entreprises seront mises à contribution pour prêter main-forte à la vaccination de masse et pour  réduire la pression sur le système de santé. Les entreprises retenues par le MSSS devront offrir un site gratuitement pour un minimum de 90 jours, ce qui devrait permettre de vacciner de 15 000 à 25 000 personnes entre les mois de mai  et d’août 2021. 

« En tant que pharmacien de formation et PDG, je me réjouis de voir que le gouvernement met à contribution toutes les forces vives de la société québécoise pour mener à bien cette opération. Je ne peux insister suffisamment sur l’importance de se faire vacciner et de convaincre son  entourage de faire de même. Nous sommes tous impliqués dans la lutte contre la COVID-19. La forte réponse du secteur privé démontre l’intérêt de la communauté des affaires à participer à ce grand effort collectif », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ

Déploiement des sites en début mai 

Les pôles de vaccination devraient être désignés au début du mois d’avril et le déploiement des sites devrait se faire au  début du mois de mai. La FCCQ, la CCITB et les autres chambres de commerce de la province pourront collaborer avec les autorités du MSSS pour faciliter le maillage entre les entreprises d’un secteur et les différents pôles qui seront établis. 

« Vaincre la COVID-19 est une bataille commune et nous devons tous apporter notre contribution à cette dernière ligne droite. Nous avons été ainsi fiers de contribuer à cette initiative menée par la FCCQ. De nombreuses entreprises des  Laurentides ont partagé leur intérêt à recevoir une campagne de vaccination, et une multitude de secteurs d’activités sont représentés. C’est une première étape importante pour le déploiement de la vaccination en entreprise, et nous sommes heureux d’avoir pu mobiliser des entreprises de notre région », a souligné Molly Champagne, conseillère communication et expérience client à la CCITB.  

Le formulaire de la FCCQ est désormais fermé. Les entreprises qui ne s’étaient pas encore inscrites ou qui auraient des questions peuvent visiter le site du MSSS. Rappelons que le ministère communiquera avec celles qui avaient rempli le formulaire de la FCCQ

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.