Publicité

27 mars 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:41

Relance des restaurateurs

Plus de terrasses et de haltes publiques au menu cet été à Laval

Par Salle des nouvelles

Afin de contribuer à la relance des restaurateurs lavallois, la Ville de Laval prépare différentes initiatives pour leur venir en appui en vue de la saison estivale.

Premièrement, la Ville a commencé à s’entendre avec plusieurs restaurateurs quant à la mise en place prochaine de terrasses temporaires. Cette mesure, appréciée en 2020, permettra notamment d’augmenter la capacité d’accueil de ces commerces.

Deuxièmement, huit haltes publiques seront aménagées, dans lesquelles il est envisagé de permettre aux restaurateurs environnants de faire de la promotion et de proposer un service de livraison.

Près de 400 entreprises de restauration à service complet sont encore fortement impactées par la pandémie. Laval invite ses citoyens à soutenir eux aussi les restaurateurs lavallois, à leur façon, et elle rappelle l’importance de l’achat local.

« La restauration participe à la vitalité économique du territoire, c’est pourquoi on a développé des mesures concrètes afin d’appuyer sa relance », mentionne Marc Demers, maire de Laval. « En plus des initiatives annoncées, nous étudions d’autres mesures ayant pour objectif de faire connaître davantage l’offre en restauration de chez nous pour en stimuler la demande », ajoute-t-il.

Plus de terrasses temporaires pour un deuxième été
En 2020, afin de contribuer à la relance économique de Laval dans un contexte de pandémie, la Ville avait autorisé plusieurs restaurateurs à agrandir leur espace commercial afin de permettre l’aménagement de terrasses extérieures temporaires. Grâce à cette mesure exceptionnelle, les commerçants pouvaient demander une tolérance temporaire d’agrandissement de terrasse sur leur terrain privé ou dans un stationnement, par exemple.

Advenant qu’un assouplissement des mesures sanitaires le rende possible, la Ville de Laval permettra pour un deuxième été consécutif aux restaurateurs qui le souhaitent cet aménagement tout aussi apprécié par les citoyens.

La douzaine de commerçants ayant bénéficié de cet allègement l'an dernier ont déjà été contactés, et la plupart ont démontré leur intérêt à récidiver. Ceux qui souhaitent s’en prévaloir cette année peuvent dès maintenant communiquer au 311 en présentant une demande accompagnée d’une proposition de plan d’aménagement. Leur dossier sera ensuite étudié afin de déterminer si la configuration demandée respecte certaines conditions, notamment en ce qui a trait à la sécurité incendie et à celle des employés et des clients de l’établissement visé, de même qu’au respect de la circulation sur la voie publique.

Des haltes estivales pour tous 
Les nouvelles haltes publiques, dont quelques-unes existaient déjà l’été dernier, permettront aux citoyens de profiter de leur ville grâce à un aménagement invitant à la détente et à la socialisation, et parfois ludique, dans le respect des mesures sanitaires. En plus de la possibilité d’y consommer des repas, certaines haltes proposeront la vente de produits locaux frais, comme des fruits et des légumes, provenant de fermes Lavalloises. Du mobilier et des installations pour récupérer les déchets sont prévus.

Les haltes estivales 2021 seront situées aux endroits suivants :

- Parc Marcel-Gamache (rue de la Place-Publique), quartier Sainte-Dorothée;
- Bibliothèque Émile-Nelligan, quartier Laval-des-Rapides;
- Centre communautaire Saint-Louis-de-Montfort, quartier Pont-Viau;
- Église Saint-Vincent-de-Paul, dans le quartier du même nom;
- Berge aux Quatre-Vents, quartier Laval-Ouest;
- Place publique de la station de métro De la Concorde, quartier Laval-des-Rapides;
- Berge des Écores, quartier Duvernay;
- Centre communautaire Saint-Noël-Chabanel, quartier Saint-François.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.