Publicité

10 juin 2021 - 10:00

Agente de développement

Nouvelle employée chez Loisirs Laurentides

Par Catherine Deveault

Loisirs Laurentides annonce l’embauche d’une nouvelle employée en la personne de madame Esther Latourès, en soutien à son équipe permanente. 

Détentrice d'un baccalauréat en Sciences humaines appliquées, Spécialisation en Loisir thérapeutique, de l’Université Concordia, en 2009, madame Latourès a été responsable des sports à l’école Villa Sainte-Marcelline à Westmount, de 2019 à 2021. Elle a travaillé chez Olympiques spéciaux Québec de 2009 à 2019 où elle a été coordonnatrice aux sports et coordonnatrice du développement et des relations communautaires. 

Avec Loisirs Laurentides, à titre d’agente de développement, elle aura pour mandat d'accompagner les organismes de la région en sport, loisir et plein air dont les candidatures ont été retenues dans le cadre du plan de relance mis de l'avant par Loisirs Laurentides en raison de la pandémie de la covid-19. Elle s’occupera également du dossier du bénévolat et du programme de formation de l'organisme. 

« Nous venons de greffer à notre équipe une personne pleine de ressources. Par son expérience variée auprès des OSBL et son dynamisme, madame Latourès permettra à notre organisme de rencontrer les mandats gouvernementaux qui nous sont confiés par le  ministère de l’Éducation et de répondre aux attentes de notre clientèle régionale, particulièrement en cette période de pandémie. Par son travail, elle contribuera à appuyer les efforts des organismes désireux de relancer leurs activités dès qu’ils en auront le feu  vert. Elle coordonnera l’important dossier du développement du bénévolat et de notre  programme de formation pour l’année 2021-2022 », affirme la directrice générale de Loisirs  Laurentides, madame Élaine Lauzon. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.