Publicité

16 décembre 2021 - 09:15 | Mis à jour : 09:22

Plus de 1,5 million de dollars

BID Group agrandira ses installations de production à Mirabel

Par Salle des nouvelles

BID Group, le chef de file nord-américain de la fabrication, de  l'installation et du service après-vente d'équipement de scierie, annonce qu'il investira plus de 1,5 million  de dollars dans ses installations actuelles de Mirabel afin d’accroître sa capacité de production.

L'entreprise ajoutera 5 000 pi2à son empreinte actuelle, augmentant ainsi sa capacité de production  de plus de 50 %. 

« Les technologies numériques continuent d'être un élément déterminant dans la transformation de  l'industrie de la transformation du bois et un facteur de différenciation dans la performance des  équipements Comact. Cet investissement nous permettra d'accroître nos capacités de production afin  de continuer à offrir à nos clients la certitude d’obtenir des solutions de pointe construites avec la plus  haute qualité de fabrication de l'industrie. Ce projet s'inscrit dans notre stratégie de fabrication à long  terme et nous sommes heureux d'annoncer cet investissement dans notre avenir », a indiqué Simon Potvin,  président, transformation du bois. 

La construction sera terminée à l'été 2022.  

À propos de BID Group
Depuis 1924, la société privée BID Group fournit des solutions de pointe pour ses clients extrêmement appréciés de l’industrie de la transformation du bois. Étant l’un des plus grands fournisseurs intégrés  de cette industrie et le leader nord-américain dans le domaine, BID Group est la source unique de solutions complètes et innovantes qui dépassent les attentes de ses clients.

Les sociétés ont des bureaux dans 15 emplacements à travers le continent nord-américain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.