Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La route des possibles

Ecomaris et la fondation Lise Watier offrent du mentorat entrepreneurial au féminin sur les eaux du Saint-Laurent

durée 09h30
27 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le voilier-école EcoMaris poursuit sa mission sociale avec l’édition 2022 de son programme La route des possibles dédié aux femmes en démarrage ou en développement d’entreprise.

Cette année, EcoMaris collabore avec la Fondation Lise Watier en accueillant des participantes du programme s’Entreprendre de la Fondation. Le périple s’amorcera à Rimouski le 29 juin et le voilier accostera à Québec le 5 juillet, à l’aube des 10 ans d’EcoMaris.

« La route des possibles, c’est une opportunité unique pour les participantes de développer des compétences entrepreneuriales grâce entre autres à la navigation, mais aussi en prenant le temps d’apprendre les unes des autres. », souligne Anne-Marie Hodgson, responsable de La route des possibles.

La Fondation Lise Watier offre le programme s’Entreprendre aux femmes qui souhaitent réaliser un projet professionnel lié à l’entrepreneuriat, la poursuite d’études postsecondaires ou la recherche d’un emploi plus valorisant.

Le séjour à bord du voilier EcoMaris permettra d’améliorer leur confiance, de mettre en pratique les compétences entrepreneuriales qu’elles ont développées et d’approfondir leur projet professionnel tout en bâtissant un réseau de soutien professionnel.

Durant l’expédition, toutes les femmes doivent participer à la navigation, à la préparation des repas et à l’entretien du bateau, en plus de prendre part à des sessions de coaching.

Les neuf (9) participantes seront épaulées par trois mentores : Marielle Boyer, Directrice de programmes de la Fondation Lise Watier, Susie St-Onge, Présidente Ephemax Conseils inc, et de Manon Cambefort, Directrice générale de ADEL.

« Cette traversée permettra aux femmes de sortir de leur zone de confort, de mettre en perspective leur projet professionnel et de transférer leurs compétences entrepreneuriales dans diverses situations. », affirme Marie-Lise Andrade, Présidente, directrice générale de la Fondation Lise Watier.

Le voilier, avec un équipage entièrement féminin, sera dirigé par la capitaine Caroline Dick. Forte d’une expérience de 8 ans comme officier de navigation sur des navires marchands en Europe, elle est maintenant à l’emploi de l’Institut maritime du Québec à Rimouski comme enseignante au département de Navigation depuis 12 ans.

Pour en apprendre plus sur EcoMaris et les différents programmes : https://ecomaris.org/

Pour en savoir davantage sur la Fondation Lise Watier et le programme s’Entreprendre : www.fondationlisewatier.com.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...