Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon l'Ordre des conseillers en ressources humaines

Des augmentations de salaire de 4,1 % au Québec en 2023

durée 16h06
21 septembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Les employeurs du Québec s'attendent à devoir augmenter les salaires dans leur établissement de 4,1 % l'an prochain, rapporte l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec.

Il s'agit de la prévision de hausses salariales la plus élevée depuis 2008, selon l'Ordre.

C'est le secteur des technologies de l'information et des communications qui devrait en profiter le plus, avec des augmentations prévues de 4,9 %, selon ces prévisions pour 2023.

En entrevue mercredi, la directrice générale de l'Ordre, Manon Poirier, a expliqué que c'est surtout la pénurie de main-d'oeuvre qui a cet effet sur la hausse des salaires. Et la demande est grande dans les technologies de l'information depuis des années, et pas seulement dans la grande entreprise, rapporte-t-elle.

Tout à l'opposé, ce sont les travailleurs dans les administrations publiques municipales, provinciales et fédérales qui devraient toucher les augmentations de salaires les moins élevées, selon les mêmes prévisions, soit de 3,1 % en 2023.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des employés de la SAQ, dans les bureaux et les succursales, votent 15 jours de grève

Une vaste majorité des membres du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ), affilié à la CSN, ont voté pour la tenue de 15 jours de grève, à exercer au moment jugé opportun. C'est ce qu'a fait savoir le syndicat par voie de communiqué samedi matin, indiquant que 89 % des employés concernés ont ...

29 février 2024

SAQ: des syndiqués se prononceront sur un mandat de 15 jours de grève

Les syndiqués des magasins et bureaux de la Société des alcools du Québec seront appelés, vendredi, à se prononcer sur un mandat de 15 journées de grève, à exercer au moment opportun. Les résultats du vote ne seront toutefois dévoilés que samedi. Les principaux points en litige sont la création de postes permanents et les horaires de travail, ...

29 février 2024

Étude: les droits des non-syndiqués sont mal protégés, favorisant les accidents

Malgré la réforme du régime de santé et de sécurité du travail, les droits des personnes non syndiquées au Québec sont moins bien protégés, ce qui favorise les accidents de travail et les maladies, soulève une nouvelle étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS). Selon l'étude publiée jeudi, la loi modernisant le ...