Publicité
23 août 2019 - 11:53

Une murale de l’artiste Marie-Ève Martel qui donne des ailes

« Vol pinéal » à Sainte-Thérèse

Par Salle des nouvelles

Ayant le désir de se distinguer dans le domaine des arts visuels et d’animer son Village, la Ville de Sainte-Thérèse est heureuse de présenter la murale participative Vol pinéal de l’artiste Marie-Ève Martel. 

Peinte sur le mur du bar HB en plein cœur du Village, cette murale, représentant une paire d’ailes ouvertes, est dite participative, puisque les passants sont invités à se positionner devant l’œuvre et à se faire prendre en photo. Le résultat est toujours fascinant : la murale devient visuellement une extension de la personne photographiée. Ce concept de murale participative s’inscrit dans une tendance internationale sur Instagram, où les gens sont constamment à la recherche de points d’intérêt particuliers pour prendre des photos originales à partager. Ce lieu unique existe désormais à Sainte-Thérèse! Allez le découvrir, capturez ce moment et partagez-le en utilisant le #stetheresecreative. 

« La Ville de Sainte-Thérèse est fière d’affirmer sa position de municipalité créative et artistique. Nous sommes fiers d’avoir maintenant sur un des murs du Village une œuvre magnifique, créée par une artiste accomplie des Basses-Laurentides. J’invite tous les citoyens à venir admirer cette murale et vivre l’expérience qui la rend si spéciale », affirme Sylvie Surprenant, mairesse de Sainte-Thérèse.

Selon l’heure de la journée, la luminosité naturelle changeante offre différents types d’éclairage et d’ombrage pour des résultats toujours incomparables. La murale est aussi à voir le soir : une partie des ailes devient phosphorescente. Allez-y, vous ne serez pas déçus! 

Cette murale participative, la première de l’artiste, a attiré les regards et a suscité de l’intérêt dès les premiers coups de pinceau.

Des passants se sont arrêtés, ont observé et échangé avec l’artiste qui décrit son œuvre ainsi : « J'ai voulu créer un amalgame de formes abstraites et réelles qui puissent évoquer plusieurs choses, qui laissent place à une liberté d'interprétation, mais qui mises ensemble forment un tout cohérent. Le titre quant à lui, Vol pinéal, vient de la glande pinéale, le siège hypothétique de l'âme, l'organe du sommeil, domaine de la nuit, du rêve, mais aussi de la spiritualité, donc de l'imaginaire et de la connexion avec l'infini.» 

Biographie de l’artiste Marie-Ève Martel

Habitant Blainville, Marie-Ève Martel obtient son baccalauréat en Beaux-Arts à l'Université Concordia avec honneurs en 2006 et sa maîtrise en Arts visuels et médiatiques a l'Université du Québec à Montréal avec mention d’excellence en 2015.

Depuis 2006, elle expose à travers le Québec et ailleurs au Canada lors d'expositions solos et de groupes, dont un solo au Musée d’Art contemporain des Laurentides au printemps 2017. Cette même année, elle est sélectionnée pour participer à Passages insolites, un parcours extérieur d’œuvres d’arts publiques, organisé par EXMURO pour la Ville de Québec, qui connaît un grand succès. Martel a reçu plusieurs prix et bourses, dont la Bourse Elizabeth Greenshields a trois reprises et une Bourse de Type B de Recherche et Création du CALQ. Le travail de Martel fait partie de différentes collections d’œuvres d’art dont la Collection de la Ville de Montréal, la Collection Loto-Québec et la Collection du Gouvernement du Yukon. 

Suivez-la sur Instagram @marieeve.martel 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.