Publicité
3 octobre 2019 - 14:00

Dévoilement d’une lithographie de 1887

Photographies et objets d'époque exposés pour le 70e anniversaire de Bois-des-Filion

Par Salle des nouvelles

Le maire de Bois-des-Filion Gilles Blanchette inaugurait ce dimanche, en présence des membres du Conseil municipal, l’exposition de photographies et artéfacts d’époque du 70e anniversaire de la Ville de Bois-des-Filion, qui prenait place au Chalet des citoyens.

Le maire a procédé au dévoilement d’une lithographie de Robert Wickenden, datant des années 1887 et signée par Sir Adolphe-Chapleau, lieutenant-gouverneur de la province de Québec, de même qu’un magnifique bronze en hommage au tout premier Conseil municipal de la Ville de Bois-des-Filion en 1949.

 

Plus de 35 tableaux et 150 photographies

« C’est grâce à nos archives municipales, ainsi qu’à l’aide et au soutien de nombreux Filionois et Filionoises et institutions, telles que la Paroisse Saint-Luc qui a grandi avec la Ville, que nous avons pu reconstruire une partie de notre histoire qui vous est présentée dans cette exposition » a souligné le maire, Gille Blanchette. Plus de 35 tableaux thématiques regroupant au-delà de 150 photographies, ainsi que plusieurs dizaines d’artéfacts ont été exposés. Plusieurs de ces pièces présentées seront ensuite transférées dans les édifices municipaux de la Ville, afin d’y être exposées de manière permanente.

La Ville de Bois-des-Filion a affirmé que cette exposition a été possible grâce à ceux et celles qui ont fourni, prêté ou donné des photographies et artéfacts d’époque, mais également les membres du comité du 70e anniversaire, en partie composé des conseillers et conseillères Denis Poirier, Ginette Gagné-Stoklosa, Benoist Latour et Odette Filion.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.