Publicité
20 février 2020 - 10:00

Une pièce écrite par Michel Marc Bouchard et mise en scène par Denise Guilbault

Théâtre : les finissants de Lionel-Groulx feront vivre Christine, la reine-garçon

Par Salle des nouvelles

Les finissantes et finissants en Interprétation théâtrale et en Théâtre-Production du Collège Lionel-Groulx présentent Christine, la reine-garçon, du 14 au 17 mars inclusivement, au Studio Charles-Valois du Collège Lionel-Groulx.

Écrite par Michel Marc Bouchard et mise en scène par Denise Guilbault, cette pièce raconte l’histoire de Christine "roi de Suède", au moment où elle fait venir à la cour le philosophe René Descartes pour qu’il lui explique les rudiments des passions et de l’amour, mais surtout, pour qu’il lui apprenne comment s’en débarrasser. Anticonformiste et avant-gardiste, elle veut sortir son peuple de la noirceur qui afflige la Suède. Alors que tout son entourage voudrait qu’elle donne d’abord un héritier au pays, elle devra user de son libre arbitre pour choisir entre ses convictions profondes et son devoir de souveraine.

Le rôle des femmes dans la société, la gestion du monde par des personnes de pouvoir, les traditions religieuses et l’ignorance d’un peuple soulèvent des questions qui ne nous sont pas étrangères. Avec ce texte poignant et d’une grande humanité, Michel Marc Bouchard nous offre une pièce d’une actualité bouleversante.

Les représentations auront lieu au studio Charles-Valois les 14, 16 et 17 mars, à 19 h 30 et le 15 mars, à 14 h. Les billets sont en vente dès le 25 novembre à la billetterie du Cabaret BMO, situé au 57, rue Turgeon, à Sainte-Thérèse. Il est également possible de procéder à l’achat en ligne ou par téléphone au 450 434-4006.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.