Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Insectarium de Montréal

Espace pour la vie annonce la grande ouverture de l'Insectarium de Montréal : une métamorphose complète

durée 08h00
9 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Espace pour la vie et la Ville de Montréal dévoilent la remarquable métamorphose de l’Insectarium de Montréal, et annonce sa grande ouverture dès le 13 avril prochain. Dans sa nouvelle configuration, le musée invite les grand.e.s comme les petit.e.s à se mettre littéralement à la place des insectes et à s’immerger dans leur univers fascinant afin de changer le regard qu’ils et elles portent sur ces êtres vivants.

Une approche muséologique entièrement renouvelée

Premier musée en Amérique du Nord où il sera possible d’observer autant d’espèces d’insectes – vivants (dont certains en liberté) et naturalisés – en un seul lieu, l’Insectarium convie ses futurs visiteurs et visiteuses à une rencontre hors de l’ordinaire avec les insectes. L’équipe du musée a complètement revu son approche afin d’offrir une expérience immersive et éducative visant à transformer le rapport que l’humain entretient avec les insectes et de développer chez lui la valorisation des insectes, qu’on désigne volontairement par « entomophilie ».

Une expérience multisensorielle

À travers un parcours dirigé, intimiste et multisensoriel, l’humain est invité à rendre visite aux insectes pour être amené, petit à petit, à redéfinir sa relation avec ces étonnants êtres vivants. L’approche se veut progressive et ce n’est qu’après s’être familiarisé avec certains aspects du monde des insectes que le visiteur se trouvera en présence d’insectes vivants.

En pénétrant d’abord dans les Alcôves, inspirées de l’habitat des insectes, vous percevrez le monde à leur échelle. Tous vos sens sont dès lors mis en alerte : les vibrations du sol vous permettent d’entendre comme les insectes ; les effets ultraviolets vous font voir comme eux, tandis que la configuration des lieux vous encourage à vous déplacer à leur manière, soit en vous faufilant dans une fissure ou en vous déplaçant d’une tige à l’autre.

Cette première expérience saisissante vous prépare à un premier « tête-à-tête » avec plusieurs espèces d’insectes pour les observer à loisir, voire les contempler à travers des vivariums immersifs. Puis, après avoir admiré la collection d’insectes naturalisés, présentée comme nulle part ailleurs et faisant un éloge à leur beauté et à leur diversité dans le Dôme majestueux, vous émergez de sous la terre dans un espace aux allures de serre géante baigné de lumière naturelle, le Grand Vivarium. Parmi la centaine d’espèces d’insectes vivants en liberté qu’il sera possible d’y voir, dont des papillons qui voleront librement à l’année, certaines n’ont encore jamais été présentées !

L’architecture au service de l’expérience

Ce projet unique est le résultat d’un geste architectural audacieux où la muséologie et l’expérience du visiteur ont dicté l’architecture et non l’inverse. Pour repenser le musée, les architectes ont puisé leur inspiration dans les divers habitats des insectes que sont les nids, les chambres, les galeries, la végétation et la terre. Le concept du nouveau bâtiment adopte aussi les principes de la biophilie pour assurer une intégration harmonieuse à l’environnement immédiat du Jardin botanique, et minimiser son impact visuel au profit de la nature.

Le concept architectural du projet Métamorphose, qui s’est vu décerner un prix d’excellence par le magazine Canadian Architect en décembre 2018, est issu d’un concours international d’architecture remporté par le consortium de cinq firmes d’architectes et d’ingénieurs : Kuehn Malvezzi, Pelletier De Fontenay, Jodoin Lamarre Pratte architectes, Dupras Ledoux et NCK. Le nouvel Insectarium vise la certification LEED or, et le Grand Vivarium qu’il abrite devient la première serre à murs rideaux à recevoir cette attestation au Québec.

Une application mobile pour en savoir plus

En complément à la visite du musée, l’application mobile Espace pour la vie (volet Insectarium) fournit une foule de renseignements sur les espèces naturalisées et vivantes présentées dans le musée. L’utilisation très simple de cette application, qui suit littéralement le visiteur ou la visiteuse au fil de ses déplacements sur le parcours, donne accès rapidement à des informations complémentaires. Des tablettes seront postées dans les diverses salles du musée pour celles et ceux qui n’ont pas d’appareils intelligents et qui aimeraient consulter l’application.

« Mon souhait le plus cher est que la métamorphose de l’Insectarium entraîne aussi celle du public dans son rapport aux insectes. Encore trop souvent méconnus et sous-estimés, les insectes sont indispensables à l’équilibre de nos écosystèmes. Un changement en profondeur de la place et de l’importance des insectes dans nos sociétés s’impose. », a indiqué Maxim Larrivée, directeur de l’Insectarium.

« L’approche innovante du nouvel Insectarium est unique en Amérique du Nord et en fera une destination incontournable de la métropole. L’immersion dans le milieu des insectes est une des meilleures façons d’illustrer le rôle majeur qu’ils jouent dans la protection de la biodiversité et de nos écosystèmes. Nous sommes très fiers de proposer une nouvelle expérience stimulante, qui contribuera à conscientiser la population d’aujourd’hui et les générations futures. », a déclaré la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Valérie Plante.

Tarification

Le nouvel Insectarium de Montréal offrira une expérience de visite renouvelée et sera désormais tarifé au même titre que tous les autres musées d’Espace pour la vie. Le nouveau Passeport Espace pour la vie constitue un moyen très avantageux de profiter de manière illimitée des cinq musées d’Espace pour la vie à l’année. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 novembre 2022

Le chanteur, comédien et ex-sénateur Jean Lapointe est décédé

Le chanteur, comédien et ex−sénateur Jean Lapointe s’est éteint vendredi. Il avait 86 ans. La Fondation Jean Lapointe a annoncé qu’il était décédé à la Maison St−Raphaël, entouré de ses proches, à la suite de complications de santé. Né à Price, dans le Bas−Saint−Laurent, le 6 décembre 1935, Jean Lapointe débute sa carrière alors qu’il est ...

17 octobre 2022

Les bibliothèques du Québec excèdent à peine la note de passage, selon un rapport

L’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a dévoilé son tout premier Portrait national des bibliothèques publiques québécoises, qui donne la note de 66% aux services de bibliothèques de la province. Produit dans le cadre du programme BiblioQUALITÉ, et en marge de la 24e édition de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec, ...

2 août 2022

Un vent de changement pour la 13e édition de la Classique de la mairesse de Saint-Anne-des-Plaines

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines est heureuse de vous présenter une nouvelle version de la Classique de la mairesse où la culture est à l’honneur, le patrimoine bâti mis en valeur et la communauté anneplainoise invitée ! Le 22 septembre prochain, la Ville accueillera une des plus belles voix du Québec, celle du talentueux Marc Hervieux. Ce ...