Publicité

30 août 2021 - 14:24 | Mis à jour : 14:43

Élections fédérales 2021

« Le Québec doit obtenir sa juste part » - Louise Chabot

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La députée sortante de Thérèse-De Blainville, Mme Louise Chabot, demande des investissements significatifs pour améliorer la mobilité dans la région des Basses-Laurentides, qui connaît une importante hausse démographique. Cela passe principalement, selon la candidate, par une meilleure offre en matière de transport collectif, un choix qui s’inscrit dans la lignée des engagements du Bloc Québécois en matière de développement durable.

« Il est essentiel que les sommes annoncées dans les projets pour les autoroutes 15 et 19 soient versées et que le Québec obtienne sa juste part des investissements. Cependant, la solution ne doit pas se limiter à cela. Il faut également améliorer l’offre de transport collectif, c’est essentiel », de souligner Mme Chabot.

Le Bloc Québécois demande au gouvernement fédéral de transférer intégralement et sans condition la part du Québec pour aider à combler le déficit des infrastructures, ainsi que pour venir en aide aux municipalités aux prises avec un endettement sans précédent.

« De 2016 à 2021, la population de la région a augmenté de 6 %, ce qui la classe parmi les régions qui connaissent la plus importante augmentation au Québec. Cela a inévitablement un impact sur le réseau routier, ce que l’on peut facilement constater avec les nombreuses heures perdues chaque jour par les citoyens dans la congestion routière. Le gouvernement fédéral doit remettre au Québec la part qui lui revient des investissements du fonds en infrastructures et transport pour faciliter le développement et l’amélioration du transport collectif pour la Rive-Nord », de conclure la députée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.