Publicité

2 septembre 2021 - 06:00

Élections fédérales 2021

« Il faut un plan d’avenir pour Mirabel, pour la planète! » - Jean-Denis Garon

Par Salle des nouvelles

Jean-Denis Garon, candidat du Bloc Québécois dans Mirabel, a dévoilé deux autres thèmes de sa campagne électorale en abordant le soutien à l’aérospatial et l’enjeu de la nécessaire transition écologique.

« Il faut un plan d’avenir pour Mirabel en ce qui a trait au secteur de l’aérospatial et de l’environnement. Je compte amener sur la table des propositions concrètes pour valoriser ce précieux secteur dans une optique de transition écologique », a déclaré Jean-Denis Garon, tout en précisant que le Bloc possède des «  propositions concrètes, applicables dès maintenant, pour faire face à la crise climatique de façon responsable »

Développer notre aérospatial à sa juste valeur

Selon le candidat, de tous les pays disposant d’une industrie aérospatiale, le Canada est le seul à ne pas avoir de politique permettant d’assurer son développement à long terme.

« Aussi absurde que cela puisse paraître, le Canada n’a toujours pas de politique permettant de soutenir durablement notre aérospatial. Il faut que ça change. Dans Mirabel, ce secteur est une fierté et une force économique que je ne permettrai pas qu’on néglige. Je veillerai à ce qu’Ottawa instaure un soutien prévisible et durable à la recherche et au développement de l’aérospatiale, ce qui permettra de concevoir et construire chez nous les aéronefs écoénergétiques de demain et de développer la filière du recyclage d’aéronefs. Il faut aussi garantir un accompagnement qui permettra aux quelque 200 PME de l’aérospatiale de passer à travers la crise actuelle du secteur de l’aviation et de s’insérer dans les projets de développement qui assureront leur pérennité. Ce qui est bon pour l’aérospatial du Québec et chez nous, le Bloc Québécois l’exigera! », a expliqué le candidat bloquiste.

Accélérer la nécessaire transition verte

Devant l’urgence climatique, Jean-Denis Garon propose des investissements  dans l’innovation écologique, les changements technologiques, ainsi que la recherche et développement dans toutes les régions du Québec.

« Il faut propulser une relance verte créatrice de richesse par le tissu entrepreneurial québécois, soutenue par le savoir-faire et l’innovation qui abondent dans Mirabel. Bien entendu, nous exigeons la fin des subventions aux énergies fossiles, comme le Canada s’y engage à répétition depuis 2009. Aussi, ce sera non à tout nouveau projet de transport de pétrole interprovincial, qu’il s’agisse d’oléoducs destinés à l’exportation ou d’une intensification du transport ferroviaire que les partis canadiens voudront nous imposer. C’est simple : aucun pipeline ne passera chez nous! Non seulement nous nous opposerons au projet d’élargissement de l’oléoduc Trans Mountain, mais aussi à tout projet d’exportation de pétrole issu du pétrole sale de l’Ouest », a fait valoir Jean-Denis Garon.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.