Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Préjudice irréparable aux étudiants musulmans?

Un juge rejette une demande d'injonction sur les salles de prière à l'école

durée 18h00
14 juin 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Un juge de la Cour supérieure du Québec a rejeté une demande d'injonction qui aurait suspendu l'interdiction de tout espace pour prier dans les écoles publiques du Québec.

L'Association canadienne des libertés civiles et le Conseil national des musulmans canadiens ont fait valoir que l'interdiction causait un préjudice irréparable aux étudiants musulmans.

Le juge Lukasz Granosik n'était pas d'accord, statuant mercredi que les groupes n'avaient pas prouvé qu'il était urgent de suspendre le décret de la province pendant que leur affaire était entendue sur le fond.

En avril, le ministre de l'Éducation du Québec, Bernard Drainville, a interdit aux écoles publiques de mettre à la disposition des élèves des espaces de prière, citant la politique de la province sur la laïcité institutionnelle.

M. Drainville avait dit que les étudiants seraient toujours autorisés à prier discrètement et en silence.

Mais les groupes ont plaidé que les prières musulmanes nécessitent une action physique et que des élèves avaient été menacés de mesures disciplinaires pour avoir tenté de prier sur le terrain de l'école.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des courriels menaçants utilisés comme tactique de fraude

Une nouvelle tactique de fraude circule actuellement sur le Web et les autorités invitent la population à signaler le tout auprès du Centre antifraude du Canada. Cette fois, les fraudeurs jouent la carte de la peur par le biais d'un courriel laissant entendre qu'ils auraient été mandatés, par un client, pour «assassiner», par empoisonnement le ...

Le ministère de la Sécurité publique débouté devant le Tribunal du travail

Le ministère de la Sécurité publique a échoué dans sa tentative de faire réviser une décision du Tribunal administratif du travail, dans un litige qui l'opposait au président du Syndicat des constables spéciaux du gouvernement du Québec. Le Tribunal administratif du travail vient de rejeter sa demande de révision, estimant que la décision ...

Distraction au volant: 3000 constats d'infraction émis au Québec en sept jours

La distraction au volant reste un phénomène omniprésent sur les routes du Québec, s’il faut en croire le bilan d’une récente opération destinée à en faire la lutte. Pendant l’Opération nationale concertée Distraction (ONC) qui s’est déroulée du 6 au 12 octobre, les corps policiers du Québec ont émis plus de 3000 constats d’infraction, dont plus ...