Publicité

3 juin 2020 - 11:00

Les sept individus seront de retour à la cour les 18 et 25 août prochains

Une organisation de trafiquants de drogue démantelée à Laval et St-Eustache

Par Salle des nouvelles

Le service de police de Laval (SPL) a procédé, le 19 mai dernier, à une opération antidrogue visant à mettre fin à un réseau de vente et de distribution de stupéfiants sur les territoires de Laval et de Montréal. L’opération, nommée "Accélérer", a débuté en décembre dernier, à la suite d’une information reçue.

Les perquisitions de quatre résidences et de trois véhicules, situés à Laval et à St-Eustache, ont permis d’arrêter sept individus, âgés de 31 et 64 ans.

Les accusés ont comparu, au Palais de justice de Laval, sous des chefs d’accusations de trafic et de possession dans le but de trafic. Ils ont été libérés avec plusieurs conditions à respecter et seront de retour à la cour les 18 et 25 août prochain.

Voici le bilan de la perquisition :

  • Cannabis : 14 480,31  grammes
  • Héroïne : 7,32 grammes
  • Crack : 13,79 grammes
  • Cocaïne : 108,11 grammes
  • Amphétamines : 1565 comprimés
  • Xanax : 1458 comprimés
  • Méthamphétamine : 24 435 comprimés
  • Haschisch : 1216,6 grammes

La valeur totale est de 328 337 $.

  • Trois véhicules : valeur de 98 000 $
  • Argent : 48 570 $

 

Toute personne détenant de l’information concernant du trafic de stupéfiant peut communiquer de façon confidentielle par la Ligne-Info 450-662 Info.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.