Publicité

17 juin 2020 - 13:43

Il y a des accusations d’extorsion, incendie criminel et taux d’intérêt criminel.

Extorsions entre Sainte-Thérèse et Lavaltrie: trois suspects arrêtés

Par Salle des nouvelles

La Division des enquêtes sur les crimes majeurs Mascouche, en collaboration avec les services de police des villes de Terrebonne, Repentigny et de la Régie intermunicipale de Police Thérèse-De-Blainville a procédé à l’arrestation de trois personnes en lien avec des évènements survenus dans la dernière année à Terrebonne, Repentigny, Sainte-Thérèse et Lavaltrie.

Jean-Yves Boulé, 66 ans, de Terrebonne a comparu ce début de semaine par voir téléphonique au palais de justice de Saint-Jérôme pour faire face à des accusations d’extorsion, incendie criminel et taux d’intérêt criminel.

Les deux autres individus impliqués âgés de 39 et 55 ans ont également été arrêtés puis libérés sur promesse à comparaître. Ils reviendront devant la justice à une date ultérieure au Palais de justice de Saint-Jérôme. Ils pourraient également faire face à des accusations similaires.

L’enquête démontre que les suspects auraient, entre autres, perçu des intérêts de plus de 60 % pour ensuite percevoir les sommes dues sous l’effet de propos menaçants.

Toute information relativement aux agissements de Jean-Yves Boulé peut être communiquée, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec 1 800
659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.