Publicité

25 juin 2020 - 13:00

Le réaménagement de l'aide de jeux se fera d'ici à l'été 2021

Des vandales s’en prennent au module de jeux du parc Guy-Blanchard à Sainte-Thérèse

Par Salle des nouvelles

Le 17 juin dernier, un incendie de nature criminelle a éclaté en fin d’après-midi au parc Guy-Blanchard, situé sur la rue Libersan à Sainte-Thérèse. Ce sont les modules de jeux du parc qui ont été la proie des flammes, causant des dommages de plus de 150 000 $ et privant dorénavant les enfants du quartier de leur aire de jeux.

Pour des raisons de sécurité, la Ville de Sainte-Thérèse se voit dans l’obligation de démanteler complètement les parties restantes du module. Elle procédera ensuite au réaménagement du parc au cours de la prochaine année, afin d’offrir un nouvel espace de jeux pour l’été 2021.

Voici l'échéancier du réaménagement du parc:

• Juin 2020 : démantèlement du module de jeux et pose de gazon
• Automne 2020 : planification du réaménagement du parc
• Hiver-printemps 2021 : soumissions, octroi de contrat et fabrication
• Été 2021 : inauguration du nouveau module de jeux

« À Sainte-Thérèse, tout type d’acte de vandalisme est inexcusable. Qui plus est, je trouve extrêmement désolant de voir que des malfaiteurs s’en prennent à des installations pour enfants. Dans le contexte de la pandémie, nous passerons plus de temps que jamais dans nos parcs cet été. Ainsi, nombreux sont les jeunes qui ne pourront en profiter au parc Guy-Blanchard, et c’est ce qui est le plus triste », a déclaré Sylvie Surprenant, la mairesse de Sainte-Thérèse.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.