Publicité

17 juillet 2020 - 13:00

Dans le cadre du programme Accès Cannabis

Stupéfiants: une perquisition ont mené à deux arrestations

Par Salle des nouvelles

Les policiers du Service de police de la Ville de Saint-Jérôme (SPVSJ), en collaboration avec le Groupe Tactique d’Intervention de la Sûreté du Québec, ont procédé, hier tôt en matinée, à une opération policière au 916 rue Desjardins à Saint-Jérôme, en matière de stupéfiants.

Une vingtaine de policiers et d’enquêteurs ont participé à cette perquisition. Deux hommes dans la vingtaine ont été arrêtés. Un des prévenus a été libéré par sommation tandis que le deuxième prévenu comparaît ce vendredi au Palais de Justice de Saint-Jérôme.

En ce qui concerne les drogues saisies, une bonne quantité de haschisch, de cocaïne (crack), d’argent et une arme à feu ont été saisis.

C’est à la suite de l’obtention de diverses informations en matière de stupéfiants que l’escouade d’Accès Cannabis du SPVSJ a mené cette enquête. Au cours des quatre derniers mois, cette adresse a été perquisitionnée à trois reprises. Une première intervention traitait en matière de vol qualifié ainsi que de stupéfiants. Les deux autres perquisitions concernaient uniquement la vente de stupéfiants.

Cette enquête a été effectuée dans le cadre d’Accès Cannabis. Il s’agit d’une action concertée mise en place à l’automne 2018, par le gouvernement du Québec et coordonnée par le ministère de la Sécurité publique, visant à intensifier la répression d’approvisionnement du cannabis illicite afin d’en diminuer l’accessibilité sur le marché québécois, et particulièrement chez les jeunes.

Toutes informations en matière de distribution, de vente de stupéfiants et de tabac de contrebande peuvent être transmises, de façon anonyme et confidentielle, au département des enquêtes criminelles du Service de police de la ville de Saint-Jérôme en communiquant au (450) 432-3000 poste 2249 ou 2257.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.