Publicité

29 octobre 2020 - 10:00

Service de police de Mirabel

Vols de bateaux de plaisance à Mirabel

Par Salle des nouvelles

Plusieurs vols de bateaux de plaisance ont été rapportés au Service de police de Mirabel en début d’année 2020.

Diverses démarches d’enquête ont été entreprises par le personnel du Service de police de Mirabel afin d’élucider ses multiples larcins.

Ces démarches expéditives, en plus de la collaboration des citoyens, nous ont permis de retrouver sept bateaux de plaisance d’une valeur de près de 1 million de dollars, et de procéder à l’arrestation d’un individu de Saint-Jérôme, monsieur Olivier Sigouin.

Monsieur Sigouin a comparu au palais de justice de Joliette en date du 16 octobre sous plusieurs chefs d’accusation d’introduction par effraction et vol de véhicules.

Le Service de police de Mirabel sollicite l’aide du public afin d’identifier un deuxième complice présent lors de la perpétration des vols.

Quiconque possédant de l’information qui pourrait aider les sergents-détectives peut communiquer avec le sergent-détective Louis Hébert au 450 475-2052, ou communiquer de façon anonyme avec notre ligne info au 450 475-INFO (450 475-4636).

Le Service de police rappelle aux citoyens l’importance de protéger leurs biens adéquatement et recommande de suivre ces quelques règles de prévention :

  • Lorsque votre bateau se trouve sur une remorque, munissez la main de cette dernière d’un verrou antivol en fonte ductile et en acier inoxydable, des matériaux difficilement altérables;
  • Autant que possible, stationnez votre bateau dans un lieu sûr et verrouillé, et garez un autre véhicule devant;
  • Marquez votre bateau et toutes ses pièces;
  • Utilisez un système de repérage qui permettra de localiser votre bateau, le cas échéant;
  • Pour les bateaux hors-bords, ajoutez un dispositif antivol conçu à cet effet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.