Publicité

12 novembre 2020 - 17:00

Sûreté du Québec du poste de la MRC de Deux-Montagnes

Conduite avec les capacités affaiblies à Kanesatake

Par Salle des nouvelles

Vers 20h30, le 5 novembre dernier, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de Deux-Montagnes se sont rendus sur la route 344, à Kanesatake pour une sortie de route impliquant un véhicule.

Selon les premières informations, le conducteur aurait perdu la maîtrise de son véhicule pour ensuite percuter un poteau d’Hydro-Québec.

À l’arrivée des policiers, les ambulanciers étaient à prodiguer les premiers soins à la passagère. La femme, de 38 ans, a été conduite au centre hospitalier pour y soigner des blessures importantes qui ne mettent pas sa vie en danger.

Après quelques minutes, ils ont localisé le conducteur un peu plus loin dans le fossé. Ce dernier a été conduit au centre hospitalier pour y soigner également des blessures importantes qui ne mettraient pas sa vie en danger.

Après plusieurs démarches d’enquêtes, les policiers ont procédé à l’arrestation d’un homme de 37 ans, de Kanesatake, le 6 novembre.

Ce dernier a comparu par téléphone du centre hospitalier le lendemain matin. Il est demeuré détenu et devait comparaître le 9 novembre. Il pourrait faire face à des accusations de conduite durant une interdiction et bris de probation.

De plus, suite à des autorisations judiciaires, des analyses toxicologiques seront effectuées afin de déterminer le taux d’alcoolémie du suspect. Ils pourraient par la suite faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions.

L’enquête se poursuit.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.