Publicité

7 juillet 2021 - 17:00

Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs

Une amende de 60 000 $ pour avoir enfreint une loi sur les oiseaux migrateurs

Par Catherine Deveault

L'application rigoureuse et efficace des lois canadiennes sur la protection des espèces sauvages est l'un des moyens concrets que le pays utilise pour respecter son engagement de conserver les espèces sauvages et leur habitat.

Le 21 juin 2021, au palais de justice de Saint-Jérôme, Frédéric Thibeault a été condamné à payer une amende totale de 60 000 dollars après avoir plaidé coupable à une infraction à la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs. L'amende sera versée au Fonds pour dommages à l'environnement du gouvernement du Canada.

En juin 2019, les agents d'application de la loi d'Environnement et Changement climatique Canada se sont rendus sur les lieux de l'incident à Sainte-Sophie, où des activités de démolition étaient en cours, pour faire une inspection de conformité. Lors de l'inspection, les agents ont remarqué la présence de nids d'Hirondelle à front blanc, une espèce d'oiseaux migrateurs.

Une enquête a permis de constater les infractions commises par Frédéric Thibeault, qui a détruit quatre nids d'Hirondelle à front blanc. Le fait de détruire un nid ou un œuf d'un oiseau migrateur constitue une infraction, telle que spécifiée à l'alinéa 6a) du Règlement sur les oiseaux migrateurs, qui est condamnable sous la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs. Frédéric Thibeault a donc été condamné à payer une somme de 15 000 dollars par nid détruit, pour une amende totale de 60 000 dollars.

Faits en bref

  • Les oiseaux migrateurs constituent une composante majeure de la biodiversité canadienne. Les oiseaux contribuent à l'environnement par la prédation d'insectes et de rongeurs, et par la dissémination des graines.
  • En vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids et de leurs œufs ainsi que de la réglementation des activités humaines susceptibles de leur nuire.
  • Créé en 1995, le Fonds pour dommages à l'environnement est un programme du gouvernement du Canada administré par Environnement et Changement climatique Canada. Le Fonds permet d'utiliser le montant des amendes imposées par les tribunaux pour réparer les torts causés à l'environnement ou générer des répercussions positives sur l'environnement. Il redistribue l'argent qui provient des amendes ou des règlements obtenus des tribunaux; habituellement, l'argent est investi là où le tort a été causé.

Appelez Échec au crime au 1-800-222-8477 pour signaler anonymement les crimes contre la faune. Vous pourriez être admissible à une récompense allant jusqu'à 2 000 dollars d'Échec au crime.

Source : CNW 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.