Publicité

15 février 2021 - 06:00

Semaine de relâche

Des parents peuvent recevoir jusqu’à 500$

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

À la veille du congé scolaire habituel de mars, alors que plusieurs garderies et services de garde seront fermés, des parents pourraient recevoir une aide financière du gouvernement fédéral pour la garde de leur enfant. 

La Prestation canadienne de la relance économique pour les proches aidants (PCREPA), lancée à l’automne dernier, pourrait octroyer à l’un des deux parents une compensation financière de 500$ avant impôts pour prendre à charge son enfant. 

Considérant que les services de garde et les garderies seront réservés aux enfants des travailleurs essentiels pendant la semaine de relâche scolaire au Québec, cette prestation pourrait venir assouplir le stress engendré par la garde de son enfant. 

Il y a toutefois plusieurs critères à respecter: 

  • Enfant de moins de 12 ans;
  • Incapacité de travailler moins de 50% de sa semaine de travail;
  • Ne pas avoir de congés payés de son employeur; 
  • Ne pas avoir de service de garde ou de garderie ouverte disponible;
  • L’enfant est en isolement à cause de la COVID-19 (cas positif, isolement préventif, personne à risque de développer des complications) 

Le gouvernement fera un suivi pendant l’été ou à la prochaine période des impôts pour s’assurer que tous les prestataires respectaient les critères d’admission. Notez qu' n délai de trois à cinq jours ouvrables par dépôt direct et de 10 à 12 jours par chèque est à prévoir, avant de recevoir la somme demandée. 

Pour plus d’informations, il est préférable de consulter le site web de l’Agence du revenu du Canada sous l’onglet PCREPA

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.