Publicité

18 février 2020 - 14:30 | Mis à jour : 14:30

Lettre ouverte

L'amère salut de Paule Fortier à la Commission scolaire

Par Salle des nouvelles

La désormais ex-présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-îles Paule Fortier a souhaité « prendre le temps de dire aurevoir », à la suite de la fin abrupte de ses fonctions, après l'adoption par l'Assemblée nationale du Québec du projet de loi 40. Un adieu non dénué d'une ironie amère à l'égard du ministre de l'éducation et de l'enseignement supérieur, Jean-François Roberge. Voici sa lettre ouverte, du jeudi 12 février 2020.

« Le 8 février dernier, à l’instar de mes collègues à la CSSMI et de l’ensemble des commissaires scolaires du Québec, mon engagement politique pour la cause de l’éducation dans ma région, s’est terminé abruptement. En effet, l’adoption du projet de loi 40 sous bâillon, avec l’ajout de 160 amendements à la dernière minute s’est conclu, entre autres, par la fin immédiate du rôle des commissaires.

Immédiate comme tout de suite, comme un accident, comme sans au revoir. Merci monsieur le ministre pour cette dernière marque de reconnaissance! Cette loi forcera notre direction générale à concentrer ses énergies pour déployer cette nouvelle structure plutôt que de se concentrer sur tous les autres priorités et enjeux importants. Qu’est-ce que cette loi apportera de concret aux élèves dans leur réalité? Quelle place prendra la pédagogie du XXI siècle? Qu’en est-il de la valorisation de la profession enseignante? Tout cela passe sous silence…

"On ne contrôle pas tout..."

Au cours des derniers mois, avec mes collègues commissaires, j’ai mené le combat pour défendre mes convictions pour la démocratie, mais on ne contrôle pas tout… Je veux donc maintenant, à ma manière, prendre le temps de dire au revoir. J’ai eu le privilège d’occuper le poste de présidente pendant plus de 17 ans avec des collègues exceptionnels. Préalablement, j’avais investi mon temps et mes énergies dans l’école de mes enfants, au conseil d’établissement et au comité de parents. J’ai évolué dans une organisation performante qui n’a pas cessé d’améliorer le taux de réussite et de persévérance des élèves de la région tout en maintenant l’équilibre budgétaire.

Je suis reconnaissante à mes 15 collègues commissaires qui sont autour de la table du Conseil depuis au moins cinq ans. Ils ont grandement contribué à la réussite de la CSSMI par leur présence, leur engagement, leur expertise, leur expérience, leur écoute et leur intelligence terrain. Je suis convaincue qu’au cours des prochains mois, vous les retrouverez actifs et passionnés dans d’autres sphères de notre communauté. Je les remercie du fond du cœur pour leur dévouement à la CSSMI et je les assure que leur communauté les apprécie et reconnait leur engagement exemplaire.

Je souhaite aussi remercier tous les partenaires avec qui j’ai eu le plaisir de travailler. Je salue leur mobilisation et leur générosité pour la cause de l’éducation dans les Basses-Laurentides. Une société éduquée est plus forte et plus prospère. Pour ce faire, on doit ensemble apporter un soutien à nos élèves jeunes et adultes pour qu’ils complètent leur formation. En s’engageant pour cette belle cause, c’est toute notre communauté que l’on enrichit et encore plus dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Je fais confiance à la suite des choses, même si je déplore la perte de temps et d’énergie investie dans des changements de structure. Je sais que cette organisation bienveillante, rigoureuse et collaborative qu’incarne la CSSMI continuera de faire vivre ses valeurs. Ses dirigeants et ses employés forment une équipe de grande qualité dont nous pouvons être fiers.

La directrice générale fera ce qui est nécessaire pour que la transition soit harmonieuse. Je sais que les élèves sont une priorité à la CSSMI et en ce sens, je souhaite que cette nouvelle structure serve tous nos élèves jeunes et adultes, incluant nos élèves à besoins particuliers.

J’invite les parents à poursuivre leur engagement significatif au quotidien avec leurs jeunes, en étant présents au conseil d’établissement et en prenant place dans le dynamique comité de parents de la CSSMI.

En terminant, cela a été un privilège de servir la mission éducative de la CSSMI à titre de présidente. Merci à tous ceux qui croient, qui se sont engagés et qui continueront d’être présents pour la noble cause de l’Éducation dans notre région et partout au Québec.

Paule Fortier, Citoyenne engagée
Présidente de la CSSMI 2003-2020 »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.