Publicité

22 avril 2020 - 06:00

Lettre ouverte

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés vous dit « MERCI, mille fois merci »

Par Salle des nouvelles

Dans une lettre ouverte, Yves Desjardins, président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) souhaite remercier les résidents, leurs proches, les employés, les propriétaires et les gestionnaires des résidences pour personnes âgées, en cette période de pandémie.

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés vous dit merci, mille fois merci. 

Avant toute chose, et peu importe le reste, merci de résister au cœur de la tempête. Merci à nos résidents et résidentes pour leur force et leur résilience incroyables, alors que tout donne à croire que la société semble vous laisser tomber. Cette même société que vous nous avez léguée, à la sueur de vos fronts, à bout de bras, traversant parfois deux guerres mondiales et de multiples récessions. Nous restons là, près de vous, au péril de notre propre santé, jusqu’à la fin de cette tragédie, jusqu’à la fin du tsunami. À vous tous, propriétaires, gestionnaires et employés des 1 746 résidences qui hébergent 143 000 aînés dans toutes les régions du Québec, je vous dis bravo. 

Merci de vous assurer de protéger nos aînés contre vents et marées, malgré le manque de personnel, et malgré le manque d’équipements. Malgré « l’efficacité » impressionnante de ce tueur invisible, vous réussissez l’inimaginable : contenir cette épidémie à un niveau marginal, soit environ 500 cas (sur 143 000 aînés) dans 67 RPA (sur 1 746 RPA). Je vous entends et vous donne raison du même souffle : un seul cas est un cas de trop. Mais 500 cas sur 143 000 victimes potentielles, cela tient pratiquement du miracle dans les conditions actuelles. 

Si les RPA résistent, il n’en demeure pas moins qu’au sortir de cette crise une grande conversation collective et communautaire sera nécessaire pour entrevoir l’avenir de l’hébergement de nos aînés de manière plus concertée, plus harmonieuse, plus respectueuse. Les 143 000 aînés qui ont fait le choix de vivre dans les RPA y ont droit et le méritent pleinement. Les 40 000 préposés et employés qui résistent dans les RPA, tout autant. La bataille n’est pas finie, nous le savons. Il y aura sans doute d’autres victimes. Mais la preuve est là et tout le monde sait maintenant que vous faites l’impossible pour assurer la sécurité de nos résidents. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.