Publicité

14 décembre 2020 - 13:00

Projet de loi 66

Le parachèvement de l’autoroute 19 : Un projet mûr pour soutenir la relance économique

Par Salle des nouvelles

La Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif s’est dite heureuse de voir le projet de loi 66 adopté par l’Assemblée nationale.

« Le parachèvement de l’autoroute 19 est tout indiqué pour être accéléré afin de soutenir la relance économique du Québec », indique la Coalition. 

En effet, selon le préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Richard Perreault, l’avancement actuel de la planification des travaux permet une mise en chantier rapide :

« Avec l’impact de la pandémie sur l’économie, nous souhaitons voir une mise en chantier dans les plus brefs délais. Non seulement le projet est très avancé, mais les citoyens de la Couronne Nord ont été très patients avant de voir enfin les travaux débuter pour cette infrastructure grandement attendue depuis près de 50 ans ».

Le préfet tenait également à rappeler que les terrains sont déjà expropriés et qu’aucune barrière n’empêche donc le début du chantier.

Rappelons que c’est plus de 60 000 véhicules qui circulent quotidiennement dans le secteur et qu’aucun service de transport collectif efficace ne dessert l’axe de l’actuelle route 335.

« L’arrivée d’une voie réservée et de stationnements incitatifs permettra enfin d’offrir une réelle alternative aux automobilistes », remarque la Coalition. 

La Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif regroupe plus de 8 500 membres, élus, organismes, institutions et ménages, qui réclament la réalisation de ce projet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.