Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 avril 2010 - 16:48

Pour en finir avec le délai de carence des prestations d'assurance-emploi

Par Simon Dessureault

Luc Desnoyers, le député de Rivière des Mille Îles et porte-parole en matière de travail, souhaite ardemment que les conservateurs appuient le projet de loi C-241 déposé par le Bloc Québécois (BQ) pour abolir le délai de carence des prestations de l'assurance-emploi.

Ce projet de loi a franchi l'étape de la deuxième lecture le 24 mars dernier à la Chambre des communes. Il sera maintenant soumis au vote final de la troisième lecture d'ici la fin de la session parlementaire en juin prochain.

«Le régime de l'assurance-emploi s'est constamment éloigné de son but premier depuis les années 1990. Les modifications soutenues par le BQ visent non seulement à ramener l'assurance-emploi au service des travailleurs, mais aussi à l'adapter à leurs besoins actuels. Dans sa forme actuelle, il pénalise les travailleurs qui perdent leur emploi en leur imposant un délai de carence de deux semaines. Un tel délai ne correspond pas avec les objectifs pour lesquels il a été conçu. Le gouvernement conservateur doit comprendre qu'une réforme est nécessaire et qu'elle commence par l'abolition de cette flagrante injustice à l'égard des fiduciaires de la caisse de l'assurance-emploi», a expliqué Luc Desnoyers en conférence de presse le mardi 6 avril dernier.

Une étude à l'appui

@Texte:Par ailleurs, M. Desnoyer a indiqué que selon une récente étude du Centre canadien de politiques alternatives, 500 000 personnes au Canada ayant fait une demande de prestations d'assurance-emploi en 2009 pourraient se trouver à court de prestations avant d'avoir pu se trouver un nouvel emploi.

Selon l'auteur de l'étude, l'économiste Andrew Jackson, on pourrait s'attendre à voir le nombre de demandes de prestations grimper à deux millions pour 2009. «Bien que l'étude ait tenu compte du fait que le gouvernement a prolongé la période de prestation de cinq semaines, ses conclusions démontrent que cela ne fut pas suffisant pour soutenir les travailleurs. Il faut une réforme beaucoup plus en profondeur», estime le député.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.