Publicité
8 juin 2015 - 14:38

Alain Marginean sera candidat pour le Bloc Québécois dans Thérèse-De Blainville

Les membres du Bloc Québécois de Thérèse-De Blainville ont choisi Alain Marginean pour les représenter lors des prochaines élections fédérales.

«C’est un grand honneur pour moi et je tiens à remercier les membres du Bloc Québécois pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Je travaillerai sans relâche pour me montrer à la hauteur de leurs attentes, a déclaré Alain Marginean. Nous avons beaucoup à faire pour regagner l’appui des gens de Thérèse-De Blainville et c’est avec conviction que je m’y appliquerai dès maintenant.»

Alain Marginean agit présentement comme coordonnateur par intérim d’ABL-Immigration et a œuvré pendant plus de 30 ans au cégep Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse, où il a occupé différentes fonctions, dont celle de directeur de la formation continue. M. Marginean est titulaire d’un diplôme de deuxième cycle de l’Université libre de Bruxelles et a complété la scolarité de maîtrise en Droit. Très impliqué dans son milieu, M. Marginean est notamment l’un des membres fondateurs du Centre local de développement (CLD) de Deux-Montagnes et membre des chambres de commerces locales. En outre, il était candidat d’Option nationale dans la circonscription de Groulx lors des dernières élections générales québécoises.

Le chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, a salué l’arrivée d’Alain Marginean au sein de l’équipe des candidates et de candidats du Bloc Québécois: « Alain Marginean incarne des valeurs chères au Bloc Québécois, telles que l’engagement et le dépassement. C’est quelqu’un qui a à cœur les intérêts de sa région et, plus largement, ceux du Québec tout entier. Son élection comme candidat est une excellente nouvelle pour le Bloc Québécois et pour les gens de Thérèse-De Blainville. Bienvenue dans l’équipe, Alain.»

«Les partis fédéralistes sont déconnectés des intérêts et des valeurs du Québec. Qu’on pense aux dossiers du pipeline de TransCanada, des chantiers navals, du financement inadéquat de l’industrie forestière ou manufacturière au Québec relativement à celui des pétrolières de l’Ouest et de l’automobile en Ontario, ou encore des services publics à visage découvert. Nous ne sommes plus représentés à Ottawa. Nous avons besoin d’une voix forte pour nos intérêts, d’une voix forte pour l’indépendance et d’une voix forte pour nos régions. Avec des gens comme Alain Marginean pour qui c’est le Québec d’abord, le Québec tout le temps, nous aurons notre voix », a conclu Mario Beaulieu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.