Publicité
20 septembre 2019 - 16:00

Un gouvernement libéral réélu mettra plus d’argent dans les poches des parents et les aidera à passer plus de temps avec leur enfant au cours de sa première année

Les libéraux choisissent d’avancer afin de donner aux parents des Basses-Laurentides plus de temps et d’argent pour élever leurs enfants

Par Salle des nouvelles

Un gouvernement libéral réélu mettra plus d’argent dans les poches des parents et les aidera à passer plus de temps avec leur enfant au cours de sa première année. 

Rien n’est plus important pour les parents de Mirabel, Rivière-des-Mille-Îles et Thérèse-De Blainville que de passer du temps avec leurs enfants. Cependant, élever une famille coûte cher et les factures s’accumulent rapidement, surtout lorsque les parents gagnent moins alors que le prix des produits pour bébé et des garderies augmente. 

« Être présent pour son enfant dans la première année de sa vie, ce ne devrait pas être un luxe. C’est pour cela que nous désirons aider le plus de famille possible à avoir cette possibilité. Déjà 29 420 enfants en profitent ici même dans Mirabel, mais nous pouvons faire mieux, parce que nous avons de l’ambition! Ces mesures importantes s’harmonisent à une vision à long terme consistant à aider les familles qui en ont le plus besoin », déclare Karl Trudel, candidat libéral pour Mirabel. 

« Avec tout ce qu’ils ont sur leurs épaules, arriver à joindre les deux bouts est la dernière chose dont les parents de la région devraient avoir à s’inquiéter. Dans Rivière-des-Mille-Îles, c’est 19 660 enfants qui sont touchés directement. L’objectif est de donner le meilleur pour nos enfants et ça commence avec un bon départ dans leur vie grâce à l’Allocation canadienne pour enfants. C’est exactement le but de cette mesure importante », affirme Linda Lapointe, candidate libérale pour Rivière-des-Mille-Îles. 

« En 2015 nous avons pris un engagement clair envers les familles de la classe moyenne et celles qui veulent en faire partie et nous continuerons d'avancer. Nous en avons déjà fait beaucoup grâce à l'Allocation canadienne pour enfants, qui profite à 19 180 enfants dans Thérèse-De Blainville. Nous désirons aller plus loin. On se tient debout pour vous et nous continuons d’avancer pour les familles de notre région », souligne Ramez Ayoub, candidat libéral pour Thérèse-De Blainville. 

Un gouvernement libéral réélu : 

● versera jusqu'à 1 000 $ de plus aux familles afin de les aider, au moment où le coût d’élever les enfants est le plus cher, en augmentant de 15 % l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) pour les enfants de moins d’un an; 

● veillera à ce que les familles aient plus d’argent tout de suite, en rendant non imposables les prestations de maternité et les prestations parentales; 

● rendra plus équitables les congés payés pour les familles, en instaurant un congé de 15 semaines pour les parents adoptifs, afin qu’ils reçoivent autant en prestations que les autres parents pour prendre soin de leurs enfants. 

C’est pourquoi nous travaillerons, dès la toute première année de notre mandat, à instaurer un Congé familial payé garanti pour les familles – un programme ambitieux qui veillera à ce que les parents qui ne sont pas admissibles à un congé payé par le biais de l’assurance emploi (AE) ou qui n’en reçoivent pas suffisamment, que ce soit parce qu’ils se retrouvent entre deux emplois, gagnent peu ou n’ont pas accumulé assez d’heures travaillées, reçoivent un revenu garanti pendant la première année de vie de leur enfant. Cela signifie que chaque parent canadien pourra se permettre de passer la première année à la maison avec son enfant. 

Depuis 2015, le gouvernement libéral s’est occupé en priorité de rendre la vie plus facile et plus abordable pour les familles : 

● plus d’argent a été versé à neuf familles sur dix et a contribué à sortir 300 000 enfants de la pauvreté en créant l’ACE; 

● les congés parentaux ont été assouplis en permettant aux parents de les étaler sur 18 mois et; 

●la possibilité a été donnée aux parents de passer plus de temps avec leur nouveau-né en prolongeant de cinq semaines les prestations parentales lorsque le congé est partagé. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.