Publicité
8 octobre 2019 - 09:00

Personnel de Saint-Colomban

L'avocat Guillaume Laurin-Taillefer accède au poste de greffier de la Ville de Saint-Colomban

Par Salle des nouvelles

La Ville de Saint-Colomban a accueilli récemment au sein de son équipe l’avocat Guillaume Laurin-Taillefer au poste de greffier. Celui-ci succède ainsi à Me Stéphanie Parent, promue au poste de directrice générale.

Diplômé en droit de l’Université de Sherbrooke, Guillaume Laurin-Taillefer œuvrait depuis 2015 à la Ville de Prévost, d’abord à titre de greffier adjoint, puis comme greffier et directeur des Affaires juridiques et citoyennes. Fait intéressant à noter : Me Laurin-Taillefer a effectué en 2014 et 2015 un stage au Service du greffe de la Ville de Saint-Colomban, c’est donc un retour aux sources pour lui.

« Je suis heureux de constater que la Ville de Saint-Colomban est en mesure d’attirer les meilleurs candidats du monde municipal grâce aux conditions de travail concurrentielles offertes et à la qualité du climat de travail qu’on y retrouve. Me Laurin-Taillefer est une acquisition de choix qui vient compléter de belle façon notre équipe de direction. J’ai confiance qu’il saura s’acquitter avec succès du mandat que nous lui avons confié d’augmenter la flexibilité dont l’appareil municipal a besoin pour gagner en efficacité tout en maintenant la même rigueur dans le respect des lois et règlements entourant le processus d’approvisionnement », a déclaré le maire de Saint-Colomban
Xavier-Antoine Lalande.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.