Publicité
18 décembre 2019 - 09:00

Un taux légèrement inférieur au 2,7 % pour la région métropolitaine

Budget 2020: la Ville de Bois-des-Filion voit son compte de taxes grimper de 2,5%

Par Salle des nouvelles

La Ville de Bois-des-Filion a récemment approuvé son budget 2020, et le règlement de taxation le 12 décembre. Il s’agit du troisième budget de l’administration formé par l’Équipe Blanchette – Projet Filionois.

Le budget 2020 s’établit à 18 144 562 $, en hausse de 4,4% par rapport au budget 2019. La municipalité assure "un budget équilibré, les revenus et les charges étant équivalents". Le règlement de taxation annonce une hausse de 2,5% du compte de taxes résidentiel moyen, soit un taux légèrement inférieur à l’inflation (IPC de 2,7% en 2019 pour la région métropolitaine).

Pour une propriété unifamiliale moyenne évaluée à 260 544 $ en 2019, cela représentera un montant supplémentaire annuel de 64 $. Notons que les valeurs inscrites au rôle d’évaluation demeurent inchangées en 2020, à moins de travaux de rénovation ou d’amélioration.

La plupart des postes de dépenses connaissent des variations limitées, dont la plus importante concerne les loisirs et la culture, ce qui s’explique par l’ouverture de la nouvelle bibliothèque. Dans l’ensemble, les charges, incluant la conciliation à des fins fiscales, affichent une hausse de 4,4%.

Un remboursement de la dette de 2 M $

En 2020, la Ville prévoit rembourser une somme de près de 2 M$ sur sa dette à long terme, laquelle continue à afficher un ratio à la baisse (dette/rôle d’évaluation), le taux d’endettement de la Ville étant largement inférieur à la moyenne québécoise.

Le fonds d’infrastructure pour sa part atteint les 2 M$, dont 500 000 $ seront affectés pour la première fois directement au budget pour couvrir des dépenses d’investissements en infrastructures réalisées. Le reste de la somme (1,5 M$) est réservée comme levier pour profiter au maximum des programmes de subvention. Le fonds de roulement demeure bien garni, à 3,2 M$, ce qui permet d’éviter les emprunts à court terme et de finance certaines immobilisations sans frais d’intérêt.

Le maire Gilles Blanchette a conclu « Nous sommes constamment à l’affût des programmes d’aide financière qui nous auront permis, par exemple, de construire la nouvelle caserne incendie et de reconstruire l’aqueduc et la chaussée de la 55e Avenue et de la rue Ouimet. Nous respectons ainsi nos engagements, soit de maintenir un niveau de taxation concurrentiel, respectueux de la capacité de payer des contribuables, et qui s’inscrit dans les paramètres de l’économie régionale en termes d’évolution de l’indice des prix à la consommation ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.