Publicité

20 avril 2020 - 15:00

PANDÉMIE COVID-19

L'urgence nationale demeure les CHSLD, dit Legault

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le premier ministre François Legault estime que l'urgence nationale de la crise du coronavirus « c'est dans les CHSLD » qu'elle se passe alors qu'il manque encore plus de 2 000 employés dans les résidences pour aînés.

C'est du moins ce qu'il a fait savoir lors de son point de presse du lundi 20 avril qu'il a débuté en offrant les sympathies de la population du Québec « à nos amis de la Nouvelle-Écosse » concernant la tuerie de 19 personnes qui s'est produite dans cette province au cours de la fin de semaine.

Pour le moment, un peu plus de 100 médecins sont venus prêter main forte dans les foyers pour personnes âgées mais il manque encore à l'heure actuelle plus de 2 000 employés à temps plein pour combler les besoins.

C'est pourquoi le premier ministre veut procéder à un délestage dans les hôpitaux en limitant les activités dans ceux-ci aux urgences car plus de 4 000 des cas positifs se trouvent dans les résidences pour les « sages » comme les a rebaptisés M. Legault.

Il a signalé le besoin d'avoir des médecins à temps plein dans ces endroits au cours des deux prochaines semaines pour « reprendre le contrôle. »

Par ailleurs, 65 des 125 membres du personnel médical de l'armée canadienne, promis par Ottawa, sont déjà répartis dans un certain nombre de CHSLD.

M. Legault a également rétabli les données statistiques de la liste des personnes qui se sont portées volontaires à partir de la ligne Jecontribue. Après révision, ce ne sont pas 50 000 noms, comme il avait été annoncé, mais bien 19 000 que contient cette liste puisqu'il y a eu dédoublement des inscriptions.

Le Québec compte maintenant 19 319 cas positifs à la COVID-19 (+ 962), 939 décès (+ 62), 1169 hospitalisations, 198 personnes aux soins intensifs (+ 15) et 3 847 personnes guéries. Le Dr Horacio Arruda a d'ailleurs fait remarquer que 86% des personnes infectées du virus qui passent aux soins intensifs en ressortent vivants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.