Publicité

29 mai 2020 - 09:22

Beaucoup de citoyens ne sont pas à l'aise avec Internet

Pour la réouverture des bureaux de Service Canada

Par Salle des nouvelles

Du fait de la crise de la COVID-19l, les différents bureaux de Service Canada ont été fermés. Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Rhéal Fortin, député de Rivière-du-Nord et le bureau de Simon Marcil dans Mirabel, s'unissent pour demander un plan de réouverture des bureaux de Service Canada.

Selon eux, c'est bel et bien en ces temps difficiles que la population a plus que jamais besoin d’accompagnement.

« Nous recevons chaque semaine des appels de citoyens incapables d’obtenir du soutien de Service Canada malgré des jours, voire des semaines passées à tenter de les joindre par téléphone, a affirmé le député Luc Desilets. Beaucoup de citoyennes et citoyens ne sont pas à l’aise avec l’utilisation d’Internet, certains n’y ont tout simplement pas accès, il devient alors essentiel d’assurer un service d’accompagnement personnalisé qui fournit l’aide nécessaire aux personnes qui en ont besoin ».

« C’est de la responsabilité du gouvernement d’offrir des services adéquats, efficaces et qui répondent aux besoins des gens, a ajouté le député Rhéal Fortin. Nous demandons donc au gouvernement de corriger la situation, le plus rapidement possible, en mettant en place des mesures sanitaires et technologiques appropriées pour servir convenablement les citoyennes et les citoyens de Rivière-du-Nord et de partout au Québec ».

« Plusieurs citoyennes et citoyens nous ont rapporté avoir des difficultés à parler à un représentant par téléphone, a renchéri Louise Chabot. Il est temps de redonner un accès direct aux services à celles et ceux qui en ont besoin, tout en respectant les mesures sanitaires. Plusieurs commerces et entreprises le font, Service Canada devrait être en mesure de le faire aussi ».

Les députés sont convaincus qu’un organisme gouvernemental peut lui aussi mettre en place des mesures afin de protéger les employés et ainsi venir en aide à leurs concitoyens. Ils souhaitent donc un plan de réouverture des bureaux sur leur territoire. Ottawa doit assurer un service d’accompagnement en personne pour que la population puisse avoir accès à l’aide à laquelle elle a droit.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.